Bilan des neuf ans d’activité du Programme révélé lors de la formation des maires vendredi dernier à Bafoussam.

nganou_bamefapDepuis 2004, année de son lancement, le Programme national de développement participatif (Pndp) a déjà investit la somme de 4,5 milliards de Fcfa dans la région de l’Ouest. Cet argent a servi dans des projets tels que l’élaboration des Plans communaux de développement (PCD), les formations diverses et le financement de 250 microprojets dans la construction des marchés, des magasins de stockage, des centres de santé, des salles de classe et l’hydraulique rurale. Toutes ces informations ont été révélées jeudi et vendredi derniers au cours de l’atelier d’imprégnation et de communication des maires nouvellement élus de la région de l’ouest dans le cadre de la mise en œuvre du Pndp. En fait, il s’agissait d’outiller les magistrats municipaux sur les mécanismes de mise en œuvre des projets du Pndp.

Pour le coordonnateur national du Pndp, Marie Madeleine Nga, il était important au lendemain du double scrutin du 30 septembre dernier, de « s’asseoir avec les maires pour que nous puissions nous accorder sur les principes, sur les procédures, les valeurs qui aident à la mise en œuvre du Pndp ». D’autre part, ajoute Marie Madeleine Nga, « nous voulons au travers de cet atelier initier, imprégner les maires pour qu’ils s’approprient du processus de planification qui aboutit au Plan communal de développement (PCD) de manière à ce que ces outils soient véritablement la boussole, l’instrument de planification, de programmation et de plaidoyer pour asseoir le développement dans la commune. »

Célestine Ketcha Courtes, maire réélu de la commune de Bangangté a saisi l’occasion pour expliquer aux nouveaux magistrats municipaux comment elle a exploité les études du Pndp pour décrocher de nombreux financements auprès du Feicom et des bailleurs internationaux. Aussi, a-t-elle exhorté ses collègues à être sérieux, disciplinés, impliqués et à s’inscrire dans la quête de la gouvernance pour réussir à mettre en œuvre les projets de développement et changer les conditions de vie des populations. Dieudonné Mbouen, nouveau maire élu de la commune de Magba, département du Noun, s’est dit satisfait des travaux et sait désormais comment procéder pour réussir la mission à lui confiée à la tête de l’exécutif communal. Simon Emile Mooh, Sg de la région de l’Ouest a, lui, recommandé aux maires sérieux et assiduité afin de bénéficier de l’accompagnement du Pndp. Le Programme a remis du matériel informatique à 30 communes et entend encore réaliser de nombreux projets dans la région de l’Ouest.

 Eric Vincent FOMO Cameroun tribune