IMG_3215

 

Ouvriers de l'entreprise chinoise CGCOC qui travaille, en partenariat avec la Camwater, à l'amélioration de la fourniture en eau potable de Douala (projet Yato II qui permettra de passer de de 150 000m3 par jour à 250 000m3 par jour). Photo 16 décembre 2013.

 

Certains ouvrages prennent déjà corps tandis que d’autres piétinent.

Le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala (Cud), Fritz Ntonè Ntonè, a effectué mercredi sa toute première visite des chantiers de l’année. En bonne place, le prolongement de la pénétrante nord, la route d’Akwa-nord, le projet de stabilisation des éboulements de l’entrée nord du campus II de l’université de Douala, l’axe Marché Ndogpassi-zone industrielle de Bassa et le centre multifonctionnel de Bépanda.

Il était question de toucher du doigt les réalités de chaque chantier, évaluer le niveau de réalisation de chaque ouvrage et définir de nouvelles orientations. Constat : le taux de réalisation n’atteint pas les 30% pour certains desdits travaux, à cause de la saison des pluies qui a duré un peu plus longtemps que prévu. Notamment, les travaux d’aménagement des éboulements du campus II où les techniciens sont encore en pleine phrase préliminaire.

Fritz Ntonè Ntonè a recommandé à l’entreprise adjudicataire de ce marché de mettre tout en œuvre pour que le chantier progresse avant le retour des pluies. La route Deïdo-Bonanjo, notamment le tronçon Akwa-nord, est aussi déjà en chantier : les engins de l’entreprise Mag sont sur le terrain. Les travaux d’entretien curatif ont commencé. A cet effet, des voies de contournement sont en train d’être aménagées afin d’éviter d’interminables bouchons. Un plan de circulation a été mis sur pied pour faciliter les déplacements des usagers dans cette partie de la ville. Entre minuit et 15h, pour les sorties et de 15h minuit pour les entrées.

Pour la pénétrante nord, le prolongement du Boulevard de la République, le Génie militaire est présent : les camions vont et viennent. La première phase qui va durer 12 mois, et sera consacrée à l’ouverture de la route et au déblayage.

Sur environ 3km, il est prévu sur cet axe routier six voies, des trottoirs, des aménagements paysagés et deux voies de transit, pour le transport collectif de masse. Coût total, 13 milliards F. Le chantier du centre multifonctionnel de Bépanda, qui va accueillir des enfants en détresse, sort de terre progressivement. Les travaux se déroulent normalement : les premiers bâtiments sont visibles. Coût total, 750.000 millions F.