Ce projet culturel et social voulu par la nouvelle équipe municipale s’inscrit dans le projet global d’animation et de promotion de la culture pour tous. L’association « Cinéclub Communal de Bangangté» suivant la loi de 1990 est présidée par Mr Eric Niat Adjoint au Maire.

Le premier bureau du Cinéclub a fixé la cotisation annuelle à 1000cfa par personne. Nul ne peut payer son entrée pour visualiser un film.  
Lors de la séance d’avant-première le 11 janvier 2014, a été projeté le film en noir et blanc de stanley Kubrick « Dr Folamour », comédie militaire et satirique sortie en 1964. Ce film traite sur un mode moqueur de la période dite de guerre froide entre les deux blocs USA et URSS.
Madame le Maire a donné le coup d’envoi du cinéclub. Voici ci-après un extrait de son intervention.
 
Chers amis, ma belle jeunesse estudiantine et Ambassadeurs de Bangangté
C’est avec un réel plaisir que je prends la parole ce samedi soir, dans cette salle des actes de la Mairie de Bangangté légèrement transformée pour accueillir l’avant-première du Cinéclub Communal de Bangangté pour vous souhaiter une chaleureuse bienvenue.
 
Il ne vous a pas échappé que Bangangté est une ville ouverte sur le monde. Nous avons plusieurs partenariats avec d’autres villes, plusieurs organismes de coopération directe qui donnent à Bangangté cette ouverture vers les autres, vers ceux et celles qui ont d’autres vécus, d’autres savoir et avec qui nous échangeons, avec qui nous nous enrichissons. Il y a bien sur les sujet matériels tels que la coopération en matière d’Etat civil, d’eau, d’assainissement mais nous avons aussi soif de connaitre, de comprendre d’autres cultures, du savoir bref de la Culture au-delà de notre culture que nous prendrons en compte dans cette action.
 
L’équipe Municipale a donc très naturellement souhaité faciliter la création de ce cinéclub. Nous avons avec ce cinéclub un formidable moyen pour  faire découvrir à ceux qui ne peuvent se déplacer comment cela se passe plus loin, ou encore comment l’histoire des autres ou notre histoire s’est déroulée.
 
Le Cinéclub Municipal de Bangangté s’est donc constitué autour de quelques passionnés et la Mairie appui donne et donnera quelques facilités avec en contrepartie un cahier des charges informel voire formel.
 
Ce club devra intéresser le plus grand nombre à l’art cinématographique des plus vieux aux plus jeunes de nos lycéens. L’équipe s’est constituée avec justement des personnes de plusieurs générations, gage de réussite de cette activité Trans générationnelle. Je souhaite que très vite des enseignants des responsables d’établissement du secondaire et de l’enseignement supérieur s’impliquent dans ce beau projet.
 
Chers amis un Cinéclub n’est pas un cinéma ; cela y ressemble mais c’est assez différent car on ne fait pas que consommer du temps devant un écran. Pour qu’un film soit projeté il faut qu’un membre prépare en collectant des informations sur le film les metteurs en scène les acteurs les messages cachés du film. Il faut aussi à la fin de la projection un animateur ou modérateur pour conduire un débat entre les spectateurs. C’est donc un outil pédagogique qui accompagnera nos jeunes à mieux comprendre certains ouvrages au programme. L’idée aussi est que chaque séance ne doit pas avoir plus de 50 personnes et que nous organiserons autant de séances que nécessaire pour chacun des films.
 
J’ai cru entendre que l’objectif pour 2014 est de projeter 25 films différents.
 
Je suis certaine du succès de notre cinéclub qui je le crains va nous poser de sérieux problèmes de disponibilité de salle et du matériel, pour le bonheur du plus grand nombre. Soyez cependant rassuré de ce que la nouvelle Mairie sera plus adaptée pour accueillir plus de fanatiques de notre Ciné-club.
 
Merci à la Commission Jeunesse, Culture, sport et Nouvelles Techniques de l’information et de la culture qui commence notre nouvelle mandature par l’action. Merci à tous ceux qui ont contribué d’une manière ou d’une autre à rendre possible cette avant-première du Ciné-Club Municipal de Bangangté. Bonne et heureuse année 2014.
 
Bon succès au Ciné-club Municipal de Bangangté, et pour ce soir bon film.
 
Menkam Courtès a ensuite présenté le film distribuant un double format A4 qui donnait des indications précises sur les acteurs, le metteur en scène et aussi le contexte de l’époque.
 
A la fin du film alors que les invités s’apprêtaient à regagner leurs domiciles comme dans les salles de cinéma ordinaires, le présentateur et modérateur a repris la parole et après quelques commentaires sur le film a donné la parole à la salle. C’est ainsi que les réactions se sont succédée pendant près de trente minutes parmi les spectateurs. Certains ont posé des questions, d’autres ont fait entre les Etats unis de 1964 et le monde de 2014 une analyse comparative des risques de conflits. Parmi les spectateurs on pouvait remarquer la présence des autorités administratives, judiciaires, des enseignants en particulier d’un professeur d’histoire qui a avec beaucoup de précision nous a décrit le contexte de la guerre froide. Après cette séance de questions réponses assez riche, la soirée s’est achevée autour d’un buffet.   
 
Le prochain film sera « Chantons sous la pluie, comédie musicale américaine de 1952