La célébration du Cinquantenaire la Réunification a permis au gouvernement de changer le visage de Buea. ...

 

monument1

Buea, comme beaucoup de visiteurs ont eu à le dire, n’a plus l’aspect d’un petit village. Avec la célébration du Cinquantenaire de la Réunification, le gouvernement y a engagé d’importants travaux de construction, de réhabilitation et d’extension des infrastructures. Conséquence immédiate, le cadre de vie a changé. Buea séduit. « Buea is the place to be. »  En tout, cette métamorphose en termes d’investissements directs a coûté 35 milliards au gouvernement.

En ce qui concerne la voirie urbaine, les travaux, initialement prévus pour porter sur un linéaire de douze (12) kilomètres dans la ville de Buea, ont finalement porté sur un linéaire total de 33 kilomètres, pour une enveloppe globale de treize (13) milliards et demi de francs, au lieu de quatre (4) milliards et demi initialement prévus. Les nombreux invités ont donc pu circuler sans encombre pendant les manifestations. On aura surtout profité de l’existence des axes routiers autour de la ville de Buea et ses environs. Dans ce secteur, le ministère des Travaux publics a réhabilité trois axes routiers à plus de 4 milliards de F. L’axe Mile four-Buea en passant par  Bonjongo et Sasse, est entièrement bitumé. Il a permis aux délégations basées à Limbe d’arriver à Buea sans souffrir des embouteillages pour ne parler que de cette voie.

 

Refurbished-Mountain-Hotel

Pour ce qui relève de la distribution d’eau et d’électricité, le gouvernement a réalisé des travaux à hauteur de quatre (4) milliards de francs. Dans le détail, les travaux de réhabilitation du réseau de distribution d’eau ont coûté plus de 2,8 milliards de F. Ils ont permis la construction d’une nouvelle station de pompage d’eau brute, accroissant ainsi la production de près de 4 mille mètres cube d’eau par jour. Ce qui a porté l’offre  en eau potable dans la ville de Buea, de 8 mille à 12 mille  mètres cubes d’eau par jour. Mais tout ne s’arrête pas là. Il y a aussi un programme d’urgence de renforcement des capacités d’alimentation en eau potable de Buea élaboré par le ministre en charge de l’eau et soumis pour financement au ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire. Ce programme permettra une production supplémentaire en eau potable de 2 mille mètres cubes par jour, portant ainsi la capacité totale de production pour la seule ville de Buea, à 14 mille mètres cubes par jour. Le réseau électrique dont la réhabilitation et l’extension ont coûté plus d’un milliard de francs est plus que performant. Ceux qui ont séjourné à Buea, Tiko, Limbe et Kumba ont pu se rendre compte que l’éclairage public a transformé les nuits de ces villes.

mh

D’autres aménagements d’envergure ont permis la réhabilitation du Mountain Hotel (2 avant dernières photos) et du Parliamenterian Flats Hotel (dernière photo). Des investissements qui sont venus accroître la capacité d’accueil d’une ville qui ne boude pas son plaisir d’abriter le monument des Cinquantenaires.

wp942ce227_05_06

 

Armand ESSOGO Cameroun Tribune