Les axes Coron-Ekounou, Kondengui-Ekounou, Shell Mvog-Ada-Montée Caveau, Mimboman château-Nkoabang et autres sont désormais ouverts à la circulation.

 

route_mimboman_2

Une chaussée complètement rénovée, des zones évitées à l’époque pour leurs trous et aujourd’hui embellies,  des amas de terre et de gravier sont encore visibles à certains abords du tronçon, mais l’axe carrefour Ekounou-Coron (2,5 km) vaut désormais le détour à Yaoundé. A pied comme en voiture, l’accès est agréable. Plus de mare d’eau et de nid-de-poule imposant le ralentissement. La poussière d’antan, n’est plus qu’un lointain souvenir. Et ce mardi du mois de septembre, la joie et le soulagement se lisent sur les visages des habitants de ce quartier. Assis devant leurs domiciles ou échoppes, ils admirent l’œuvre du ministère de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu), à travers le Projet de développement du secteur urbain et de l’approvisionnement en eau (PDUE).

Sur la chaussée, les « clandos » ont perdu le monopole de la voie publique. Les véhicules personnels et les taxis y vont et viennent. « Nous avons enfin une chaussée digne. Avant c’était terrible », fait savoir un automobiliste. Comme lui, les usagers sont aussi aux anges. « Nous sommes très contents et nous remercions le chef de l’Etat pour notre route. On faisait pitié lorsqu’il pleuvait. Il fallait sortir avec deux paires de chaussures pour ne pas susciter des éclats de rire», révèle Hortense Atangana, une riveraine. Au-delà de cet axe principal, les voies secondaires ont également été aménagées. La passerelle palais de justice Ekounou-Kondengui, créée, est aussi fonctionnelle. Le lieu dit carrefour CFPA dans le même quartier est désormais relié au carrefour Amadou (Ekié) par une route bitumée. Loin d’Ekounou, une nouvelle rue s’étale entre Shell Mvog-Ada et Montée Caveau. Un autre axe sorti de l’enclavement par le Minhdu et qui fait aussi le bonheur des Yaoundéens, c’est la pénétrante Est (Mimboman château-Nkoabang), « un boulevard », comme l’appellent les riverains. Du côté de Biyem-Assi, Nsimeyong ou Efoulan aussi, des chaussées ont été rénovées au grand bonheur des populations. Amenant André Martin Essadjo à indiquer : « Il y a de cela 4 ou 5 ans, on ne pouvait pas circuler dans ces axes. C’est une très bonne chose et nous disons merci». Cependant, George Chia, commerçant, pense que le bitumage de tous les axes secondaires du côté d’Ekounou, aurait complété le tableau. « Quand il pleut, précise-t-il, les voitures ramènent la boue du quartier sur le bitume. Et c’est comme si rien avait été fait ».

Si les engins ont libéré certains de ces axes il y a des mois, à Ekounou, explique Ousman Abinanga, responsable d’application du chantier, ce n’est plus qu’une question de jours. Le bitumage a déjà été fait et il ne reste plus que la signalisation. D’ici la fin de cette semaine, les travaux seront bouclés. Au sujet des routes secondaires de ce quartier, une source indique au Minhdu que leur réfection est aussi envisagée. En attendant, c’est déjà le soulagement pour les habitants des quartiers Kondengui, Nkomo, Awae, Ekié et autres.

 

Source : Cameroon Tribune