Ouverture solennelle mercredi de la foire des produits turcs couplée à l’inauguration du Turcam Hall de Mvan à Yaoundé.

10649435_10152671872938389_4074434320522694024_n

« Désolé, on ne vend pas ! » La rengaine a surpris plus d’un visiteur de la Foire des produits turcs ouverte mercredi à Yaoundé. C’est que, dans cette foule de Camerounais curieux, beaucoup n’avaient pas compris le concept B to B qui accompagne l’évènement. En effet, « cette foire regroupe une cinquantaine d’exportateurs turcs, venus exposer, partager et proposer leur savoir-faire aux opérateurs économiques camerounais et de la sous-région Afrique centrale », explique Dursun Topçu, vice-président de la Chambre de Commerce d’Istanbul.

C’est dire que les produits exposés sont des échantillons, qui devraient capter l’attention de ceux qui peuvent faire des commandes pour revendre ou nouer des partenariats avec les producteurs pour d’éventuels transferts de technologies. Toutefois, les premiers destinataires de la foire, c’est-à-dire les opérateurs économiques, étaient présents en nombre. Visiblement captivés par la technologie turque. Une dizaine de domaines sont ainsi à découvrir : automobile (bus, moteurs, pièces détachées, huiles, etc.), électronique (mixeurs, micro-ondes, aspirateurs, etc.), ameublement (lits, cuisinières, tapis, etc.), agro-alimentaire (pâtes, sucrerie, café, etc.), ustensiles de cuisine, bijoux, etc.

 

foire-turque

D’un stand à un autre, l’on expliquait les processus de fabrication ou de fonctionnement, on échangeait document et contacts. Quand c’était possible, notamment dans l’agro-alimentaire, la dégustation était au rendez-vous. L’essentiel de cette exposition se faisait, en effet, au sous-sol du Turcam Hall, également inauguré hier, en marge de l’ouverture officielle de la foire. Ömer Faruk Dogan, ambassadeur de la République de Turquie au Cameroun explique qu’« il s’agit d’un espace commercial et culturel, qui devra servir au Cameroun comme palais des Congrès ou centre de conférence ». Flambant neuf, le Turcam Hall, sis à Mvan est un édifice imposant, constitué de deux niveaux plus le sous-sol.

La double cérémonie d’hier a drainé du beau monde à Mvan, dont une dizaine de membres du gouvernement, conduite par Luc Magloire Mbarga Atangana, ministre du Commerce. A ses côtés pour co-présider l’évènement, son homologue turc, Adnan Yildrim, également à la tête d’une importante délégation venue de Turquie.

A tout ce monde, le Mincommerce a indiqué que « investir au Cameroun, c’est investir sur un vaste marché de plus d’un milliard de consommateurs », qui constituent le marché national, ceux des sous-régions Afrique centrale et Afrique de l’Ouest, en plus du marché nord-américain grâce à l’AGOA et de l’Union européenne au titre de l’Accord de partenariat économique (APE). La foire des produits turcs est donc lancée et s’achève le 27 septembre prochain.

 

Source : Cameroon Tribune