L’infrastructure moderne, prévue pour les CAN 2016 et 2019, est presque achevée.

stade-limbe-gradins

Ngeme Limbe’s Stadium. Dans quelques mois, la route passera. De Mile four au stade, il n’y a qu’un pas. Un pas pour découvrir cette majestueuse construction au milieu de nulle part. Le stade de Ngeme est situé à 800 m de la route principale qui mène au lieu dit SONARA, dans la commune de Limbé II, région du Sud-ouest. L’éloignement fait que le site n’est pas encore prisé par les promeneurs. L’effet est presque décoiffant. Les reporters arrivés sur le chantier ont pu le constater, ce n’est pas du vent. Ce qu’ils aperçoivent sur des clichés depuis l’octroi de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations 2019 au Cameroun n’est pas de la supercherie. Le stade est praticable. L’aire de jeu, avec sa pelouse finement taillée, reçoit ses derniers soins de la matinée, ce vendredi 26 septembre 2014. Kelvin Amana, riverain et employé depuis huit ans par la China Machinery Engineering Corporation, constructeur du stade, est à la manœuvre. Le terrain a besoin d’attentions constantes pour garder de sa superbe. Autre figure incontournable, Rodrigue Tekam Kamga, employé par CMEC depuis avril 2010. Le conducteur d’engins opérateurs est le seul Camerounais présent sur le site depuis le tout premier terrassement. Il connaît par cœur, le stade, tout comme chacun des dix employés chinois de CMEC présents. De sa collaboration avec l’équipe, il reconnaît que ce sont des techniciens compétents avec une rigueur et un niveau d’exigence élevés.

Depuis 2011, ils ont posé chacune des pierres qui ont donné naissance à ce stade ouvert de 20 000 places assises installé sur une surface totale de 27 ha. Le gazon, importé des Etats-Unis, est naturel. La fine brise matinale n’a fait que le rafraîchir. La pelouse est propice, d’après les maîtres d’ouvrage, au climat de la région. Aux dimensions maximales (90x120m), c’est l’attraction d’entrée. Scintillante, elle constitue l’une des fiertés du site. La tribune elle, aux sièges en plastique colorés, est prête pour l’usage.

Une piste est réservée à l’athlétisme, avec un tartan aux normes internationales. Ses huit couloirs n’attendent que les compétitions. Tout comme la zone réservée aux lancers et sauts. La salle de gymnastique, non encore équipée, occupe l’arrière de la bâtisse, de même que l’infirmerie et la salle de soins. La tribune de presse, les toilettes, tout a été prévu et est prêt.

Le football doit tout exprimer. La lumière et la couleur. Et le stade de Limbé, en l’état, peut accueillir une rencontre, quelle qu’elle soit, l’essentiel étant d’assurer la couverture hydraulique. L’eau étant ce qui manque le plus ici. Heureusement, la zone est humide et c’est la saison des pluies. Les ouvriers peuvent prendre de l’air. Eux qui devaient veiller à l’arrosage quotidien de la pelouse, afin de ne pas voir le gazon naturel se défraîchir.

Source : Cameroon Tribune