C’est le Parc national de matériel du génie civil (Matgénie) qui hébergera les nouveaux engins de génie civil du ministère des Travaux publics (Mintp). Jeudi dernier, le ministre Patrice Amba Salla, a officiellement remis les clés de ce matériel au directeur général du Matgénie Niwa Long Othon. Au total 23 véhicules : deux véhicules de liaison, deux compacteurs manuels, deux compacteurs vibrants, trois pelles chargeuses, quatre niveleuses automotrices, un bulldozer, quatre camions Benne, deux camions-citernes à eau, un camion graissage, un porte-char et 11 tractopelles. Plus qu’un acte symbolique, une marque de confiance à l’endroit de cette entreprise qui, d’après le ministre, sombrait dans la léthargie.

Matgenie Cameroun 001

En effet, le Matgénie a été mis sur pied en 1967 avec pour missions d’acquérir, de maintenir et de renouveler le matériel destiné à la construction du réseau routier national. Il était également chargé de louer le matériel de génie civil aux services administratifs, collectivités publiques et Petites et moyennes entreprises (Pme) chargées de l’entretien des routes. De même que la formation des personnels d’entretien et de conduite des matériels de travaux publics. Mais, à la suite de la crise économique et de la privatisation de l’entretien routier, le parc automobile de l’entreprise s’est considérablement réduit. Cependant, le besoin de développement infrastructurel du Cameroun a apporté de nouvelles attentes en termes de matériel de génie civil. Toutes choses qui ont motivé le gouvernement à admettre le Matgénie dans le processus de réhabilitation des entreprises du secteur public amorcée en 2007.

Est alors arrivée l’heure de la grande mue basée sur la reconstruction de l’outil de production divisée dont, la réhabilitation du matériel ancien et des ateliers, l’acquisition de 120 matériels neufs en 2011 de génie civil et l’équipement des matériels en appareil de géolocalisation entre autres. Le Matgénie a aussi eu pour mission, d’améliorer la disponibilité du matériel de génie civil dans toutes les régions du pays. Deux centres de formation mis sur pied à Douala et à Yaoundé ont également permis à l’entreprise de remplir son cahier de charges. Désormais, les Pme louent le matériel en fonction du coût de l’acquisition, de l’état physique, de la puissance mais aussi du coût de l’entretien tout en bénéficiant de l’assistance en matière d’accompagnement dans l’exécution de leurs contrats. « Le Matgénie dispose de techniciens aguerris et des ateliers mécaniques hautement équipés pour l’entretien des matériels. C’est un premier pas, d’autres matériels lui seront bientôt remis », a annoncé le ministre Patrice Amba Salla.

 

Source : Cameroon Tribune.