Au rang des priorités du budget adopté vendredi dernier, la poursuite de l’embellissement du cadre de vie.

Même les membres du Conseil de la Communauté urbaine de Yaoundé ont trouvé le projet très ambitieux, mais indispensable pour la capitale camerounaise.

conference-cud-bilan-fin-anne

Celui de l’aménagement d’un parc zoologique sur les Monts Messa, sur une superficie de 202 ha. Le projet comme d’autres, dont celui accordant le statut de Monument de la ville de Yaoundé à certains immeubles, à l’instar du siège de la chefferie supérieure des Ewondo et Bene au quartier Efoulan et les résidences personnelles ayant appartenu aux anciens délégués du gouvernement ont reçu leur approbation. Au rang des préoccupations, sur ce dernier aspect, la résidence d’André Fouda, premier magistrat municipal camerounais de la ville. Les membres du Conseil ont simplement sollicité de l’exécutif de la Communauté urbaine qu’il s’assure de toutes les garanties pour que les ayants-droit continuent de bénéficier du droit d’usufruit sur ces immeubles, mais qu’en cas de nécessité ouvrant la voie à l’aliénation de l’un d’eux, la Communauté urbaine se réserve un droit de préemption.

On a ainsi vu Gilbert Tsimi Evouna satisfait à l’issue de la session du conseil de la Communauté urbaine de Yaoundé consacrée au vote du budget 2015. 19,962 milliards contre 19,566 en 2014. Soit une augmentation de 396 millions en valeur absolue et 2% en valeur relative. Outre les aspects évoqués plus haut, il est annoncé le lancement effectif de la seconde phase du Projet d’assainissement de Yaoundé (PADY II) qui verra l’extension des travaux sur le lit du Mfoundi et l’aménagement de certains de ses affluents. Les membres du conseil ont, par ailleurs, appelé le délégué du gouvernement à poursuivre l’aménagement de la voirie de la ville de Yaoundé, l’extension de l’éclairage public sur les voies récemment aménagées et la recherche de solutions au problème du transport urbain pour lequel des crédits de 600 millions de F ont, été votés. Cet argent devrait constituer une partie de la contribution de la Communauté urbaine de Yaoundé, à la Société Le Bus. Les travaux qui avaient pour cadre la salle des délibérations du conseil de communauté, se déroulaient en présence du préfet du Mfoundi, Jean Claude Tsila.

Source : Cameroon Tribune