Le comité bilatéral de pilotage du projet de construction s’est réuni mardi à Yaoundé.

6810423-Logone-River-in-Gore-0

La première session du comité bilatéral de pilotage du projet de construction d’un pont sur le fleuve Logone, entre Yagoua au Cameroun et Bongor au Tchad, s’est tenue mardi à Yaoundé. Première remarque : les études techniques d’avant-projet ont été lancées par le prestataire. Une mission de reconnaissance a d’ailleurs été conduite sur le site à Yagoua, dans le Mayo-Danay, du 20 au 28 janvier dernier. « Nous espérons, avant la fin de l’année 2015, avoir terminé avec ces études pour le démarrage effectif des travaux », a affirmé le secrétaire général du ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), Gilbert Didier Edoa, co-président dudit comité. En effet, la première session du comité de pilotage ouverte hier est consacrée à l’examen des modalités de mise en place de l’unité mixte de gestion du projet de construction du pont et des aménagements connexes (route de raccordement, protection des berges du fleuve, poste de pesage, poste frontière…). L’examen du projet de budget de l’unité est également prévu.

A ce jour, la plupart des échanges commerciaux entre le Cameroun et le Tchad s’effectuent par voie terrestre. La construction du pont sur le Logone vise à promouvoir le développement des infrastructures de communication entre les deux pays. Trois phases sont envisagées pour y parvenir : la réalisation d’études techniques, la recherche de financements et les travaux proprement dits. Le chef de la délégation tchadienne, Brahim Tahir Abderanane, co-président du comité de pilotage a affirmé qu’il s’agit également, lors de ces travaux, d’actualiser le chronogramme de réalisation des activités.

La construction d’un pont sur le Logone pour relier les villes frontalières que sont Yagoua et Bongor, constitue un avantage pour la promotion de l’intégration bilatérale et sous-régionale. La nouvelle infrastructure permettra, en effet, de densifier les points d’échange sur la frontière commune, longue de plus de 1000 km et de valoriser les potentialités économiques des deux pays. Elle favorisera la diminution des pertes en vies humaines et des biens lors de la traversée du fleuve.

Le projet de construction d’un pont sur le Logone fait partie des recommandations de la 22e session de la Grande commission mixte de coopération Tchad-Cameroun tenue à Yaoundé en fin 2010. L’accord entre la République du Tchad et celle du Cameroun pour la construction de cet ouvrage a été signé en mai 2014. Le mois qui a suivi, le comité bilatéral de pilotage pour le suivi et le contrôle du projet a été mis sur pied. Les travaux de la session prennent fin ce jour à Yaoundé.

 

Source : Cameroon Tribune