Les conventions de cofinancement ont été signées mardi entre le Pndp et 12 communes.

 

minepatsw

La joie qui animait le coordonnateur du Programme national de développement participatif (Pndp) Ouest mardi dernier n’était pas feinte. Et pour cause ! Sa structure a signé avec 12 communes (Fokoue, Bangangté, Fongo Tongo, Dschang, Bangou, Bafoussam I, Babadjou, Malentouen, Magba, Batié et Foumbot) des conventions de co-financement de 32 micro-projets sur le plan agricole. Montant : près de 600 millions (568 076 063) de Fcfa). Selon Boniface Megouo, coordonnateur du Pndp, les fonds ainsi mis à disposition des communes permettront non seulement de financer les prestations des contrôleurs (maître d’œuvre), mais aussi les missions de suivi des sectoriels des ingénieurs desdits marchés. D’autre part, Boniface Megouo rappelle que chaque maire devra s’assurer qu’un comité local de suivi de l’exécution de chaque micro-projet est mis sur pied et qu’à la fin des travaux ce comité s’occupe de la gestion quotidienne du micro-projet pour assurer la pérennisation des ouvrages.

« Mon souhait le plus ardent est qu’à la fin de nos travaux, chaque maire retourne dans sa commune avec un plan de passation des marchés précis, concis et réaliste devant lui permettre de mettre efficacement en exécution ses micro-projets. Et que chaque acteur présent sache ce qu’on attend de lui dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet », indique Boniface Megouo. Les maires ont remercié le Pndp et promis de faire bon usage de ces financements pour améliorer le cadre de vie des populations. Depuis le lancement du Pndp, l’Ouest a bénéficié de 317 micro-projets qui ont permis d’améliorer considérablement les conditions de vie des populations. La deuxième phase du Pndp qui est en cours permet aux communes de financer leurs actions de développement.

Source : Cameroon Tribune