Principale annonce faite par Fritz Ntone Ntone lors de sa visite des chantiers.

Il fallait que le Labogénie s’assure de la qualité du travail de la première phase afin de donner le ok pour la suite au génie militaire, maître d’œuvre de la construction du prolongement nord du boulevard de la République.

douala

Notamment la structure de la chaussée, les ouvrages d’assainissement, les projets sociaux, le terrassement et le nettoyage. Pour la seconde phase donc, les travaux vont consister, d’après le cahier des charges, à la pose des caniveaux, au bitumage de la route et à l’aménagement des accotements.

Mardi 5 mai 2015, lors de la visite des chantiers en cours dans la ville de Douala, la décision d’entamer la deuxième étape a été prise d’un commun accord entre le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Douala, Fritz Ntonè Ntonè, le colonel Jackson Kamgain du génie militaire et le représentant de la mission de contrôle. Dans les prochains jours, le bitumage va donc démarrer de ce côté-là, au grand bonheur des populations qui se déplacent de plus en plus aisément. L’axe Japoma, également confié au génie militaire, est aussi en chantier. Le terrassement tire à sa fin, le tracé est visible et 750m de caniveaux ont déjà été posés sur les 3km de longueur de la route. Le seul bémol est le déplacement des divers réseaux préalables pour l’avancement du chantier (eau, électricité, téléphone).

D’autres sites ont aussi retenu l’attention de Fritz Ntonè Ntonè, il s’agit des travaux de réhabilitation de la rue Njoya, du côté du cimetière de New Bell. L’entreprise chargée desdits travaux progresse, on note un avancement global de 25%. Le chantier doit être livré en décembre 2016. Quant aux travaux d’entretien curatif des voiries revêtues de la ville de Douala, l’aménagement de la desserte du marché New-Deido est en cours et les commerçants, malgré les désagréments, sont heureux d’être dotés dans les mois à venir d’une belle route. Il en va de même pour la route de Mambanda. Après des années d’attente, les populations vont pouvoir bientôt se déplacer convenablement.

La véritable difficulté rencontrée lors la visite du délégué mardi a été le retard constaté dans le parachèvement du crématorium du cimetière du bois des singes. Fritz Ntonè Ntonè a donné un mois à l’entreprise adjudicataire pour livrer.