Un défilé, avec plein d’innovations, s’est déroulé mercredi, sous la présidence du gouverneur Jules Marcelin Ndjaga.

defile-militaire-20-mai-ebolowa

Comme les éditions précédentes, les festivités marquant la célébration de la 43e édition de la fête nationale de l’Unité ont connu la présence remarquée des gouverneurs des trois provinces du Gabon et de Guinée équatoriale, limitrophes de la région du Sud. Autour de Jules Marcellin Ndjaga, se trouvaient les invités spéciaux à la fête : le gouverneur de la province de Kie-Ntem, Baltazar Mebaha Esono, et celui de la province du Littoral de Guinée équatoriale, représenté par le préfet de Bata, Antonio Nsue Ondo ; ainsi que le gouverneur de la province du Woleu-Ntem, au Gabon, Jean Gustave Meviane m’Obiang. Ainsi, se trouvaient exaltées les vertus de paix et d’intégration sous-régionales.

Passée la phase protocolaire, le défilé du 20 Mai 2015, aura connu deux principaux temps forts : la remise des médailles, à différents grades de l’Ordre nationale de la valeur, et le défilé proprement dit. Placé sous les ordres du lieutenant-colonel Martin Nsomo Mvomo, chef de bureau renseignements, opérations et instructions à la 11e Brigade d’infanterie motorisée (BRIM), le nombreux public présent a su apprécier cette animation, menée de bout en bout, par la jeune fanfare de la 11e BRIM, nouvellement mise sur pied par le commandant d’armes de la place, le colonel Simon Ezo’o Mvondo. L’autre innovation aura été l’appui logistique, à travers la sonorisation de la place des fêtes, toujours par la 11e BRIM.

Le public découvre alors, une police montée sur vélo. Et l’on apprendra qu’en plus de la parade, des détachements des zones frontalières (Oveng, Ma’an, Kye-Ossi…) ont présenté des compositions de prise d’armes avec la fourniture des éléments et moyens roulants relevant de nouvelles acquisitions pour rehausser l’éclat des défilés dans ces zones.

 

Source : Cameroon Tribune