Lors d’une récente visite des réalisations du projet dans l’Extrême-Nord, le ministre en charge de l’Emploi les a invités à rembourser leurs crédits.

visite-minefop-piassi-extreme-nord

Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle vient d’effectuer une visite de travail dans la région de l’Extrême-Nord. A Maroua, le programme de Zacharie Perevet qu’accompagnaient le gouverneur Midjiyawa Bakari et le Coordonnateur national du Programme intégré d’appui aux acteurs du secteur informel (PIAASI), Claude Melone était consacré essentiellement à la visite de quelques réalisations de ce programme. Il s’est rendu sur le site de traitement et de transformation des peaux au lieu dit Madjere sur la route de Mindif. Ici, le Gic Tanerie a bénéficié d’un financement PIAASI depuis 2006. Le ministre s’est fait expliquer le processus de transformation artisanale de la peau. Il a encouragé les responsables de cette structure tout en les invitant à moderniser les conditions de travail et à se préoccuper des problèmes environnementaux. « Le Minefop continuera à soutenir les expériences qui marchent », a-t-il promis.

Le deuxième arrêt de cette visite a été le Centre polytechnique du Sahel, un atelier de mécanique automobile ayant bénéficié d’un appui du PIAASI en 2009. Ce garage qui emploie 22 personnes et encadre des stagiaires venant de certains instituts de formation est sur les rails depuis 5 ans. Grace au financement du PIAASI, certains équipements de pointe ont été acquis, renforçant ainsi son plateau technique. Le ministre a présenté les offres d’appui de son département ministériel notamment dans le domaine de renforcement des capacités professionnelles. Il a exhorté les promoteurs à honorer leurs engagements vis-à-vis du PIAASI. «  Si vous remboursez, on vous appuie davantage », a-t-il indiqué.

Dans la foulée de cette tournée, Zacharie Perevet a visité le site de construction du Centre de formation d’excellence de Maroua sis à côté du lycée bilingue de Maroua. A l’instar de ceux de Douala, Limbe et Sangmelima, le Centre de formation d'Excellence de Maroua  calqué sur le modèle sud coréen offrira des formations dans les filières menuiserie, soudure, habillement, mécanique, électricité, électronique, plomberie entre autres. Ces structures ont pour objectif de développer la compétence et la qualité du système camerounais de formation professionnelle.

 

Source : Cameroon Tribune

 

Source ; Cameroon Tribune