Le Comité Interministériel de Suivi des Opérations de Pesage Routier lors de sa session extraordinaire tenue ce 30 juillet 2015 à l’esplanade de la Délégation Régionale des Travaux Publics de Centre, a remis au Ministère des Travaux Publics 4 stations de pesage mobiles afin de renforcer l’action de protection du patrimoine sur nos grands axes routiers.

Protection du patrimonie routier

Les transporteurs déloyaux, perfides voire frauduleux n’ont qu’à bien se tenir car la route a reçu un renfort de poids pour sa protection, à savoir : les pèse-essieux où stations de pesage mobiles. Le Ministère des Travaux Publics a acquis ce 30 juillet 2015, 4 fourgonnettes qui circuleront désormais sur nos grands axes routiers à l’affût des transporteurs en surcharges ayant échappé à la vigilance des stations de pesage fixes.

A cet effet, les Délégués Régionaux du Littoral et de l’Adamaoua, ainsi que le Chef de la Cellule de Protection du Patrimoine Routier ont reçu des mains de Patrice AMBA SALLA, Ministre des Travaux Publics, les clefs des fourgonnettes abritant tout le matériel de pesées en marge de la session extraordinaire du CISOP. Le dispositif hébergé dans ces fourgonnettes, servira à lutter contre l’incivisme récurrent des usagers de la route.

Parmi ces malfaçons, l’on enregistre les surcharges depuis les sites de chargements des marchandises ; les voies de contournements des stations de pesage fixes pour se détacher du contrôle des charges, les transbordements des marchandises à l’approche des stations de pesage, les surcharges abusives et amplifiées des camions circulant sur les axes bitumés et non pourvus de dispositif de contrôle des charges.

Au regard de ces actes d’incivismes énoncés, Patrice AMBA SALLA instruit donc aux personnels dédiés à cette tâche, d’utiliser ces équipements à bon escient afin que ces malfaçons connaissent une baisse drastique. Pour ce faire, le Mintp demande à ces derniers de ne pas amener les dysfonctionnements observés dans les stations de pesage fixes aux stations de pesage mobiles.

Par conséquent, il instruit la transmission au Ministre des rapports circonstanciés trimestriels liés au déroulement de cette activité, assortis des péripéties rencontrées dans l’exercice de cette fonction. En dehors de la répression attendue des contrôleurs du pesage mobile, il est requis la poursuite de « manière constante, de l’éducation et de la sensibilisation des transporteurs sur le respect de la règlementation sur la protection de nos routes, patrimoine commun et vecteur fondamental de développement économique au Cameroun, afin que chaque route protégée soit un pas de plus vers la modernité et au bout du compte, vers l’émergence » a précisé Patrice AMBA SALLA.