Rita Diba/Cameroon-Tribune

assainissement-jeunes-travail-manuel

A retenir du bilan de la 4e édition du programme Occupation jeunes 2015 achevée vendredi.

« Grâce à vous, l’écoulement des eaux se passe relativement bien dans les principales zones où vous avez travaillé ». Pour Fritz Ntone Ntone, délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala (Cud), l’heure était aux félicitations des 635 stagiaires de la 4e édition du programme « Occupation jeunes » pour l’année 2015, dont le séjour dans l’univers des métiers urbains a pris fin vendredi 7 août dernier. Satisfaction du premier magistrat de la ville qui s’appuie sur quelques chiffres. A retenir notamment, 55 029 m de caniveaux curés dans les cinq arrondissements continentaux de la capitale économique dans le cadre de l’assainissement. Et sur un tout autre plan, la lutte contre le désordre urbain, près de 1 500 plaques, affiches et affichettes décrochées.

Au crédit des stagiaires également, le désherbage et le balayage des artères de la ville, autour des bâtiments publics, la pose de peinture, la libération des emprises publiques, les causeries éducatives, la sensibilisation des populations pour des comportements plus civiques… Sur ce dernier plan d’ailleurs, cette promotion d’« Occupation jeunes » a dû faire face à quelques difficultés comme les agressions verbales de quelques contrevenants. Autre preuve d’incivisme, les caniveaux transformés en décharges sauvages, comme cela a été constaté surtout à Ndokoti, Akwa et Deido. Autant d’aspects qui ont fait dire à Fritz Ntone Ntone : « Vous avez pu constater que ce n’est pas facile de faire appliquer la discipline urbaine. » Il en a profité pour rappeler le contexte particulier dans lequel a travaillé cette 4e vague de 2015, marqué par les fortes pluies et les inondations du 20 au 21 juin dernier dans la ville.

Les stagiaires ont promis d’être désormais des ambassadeurs de la politique de gestion urbaine de la Cud auprès de leur entourage. Et au total, pour les quatre éditions de cette année, c’est près de 1300 jeunes qui ont été enrôlés dans le programme.