Mireille ONANA MEBENGA/Cameroon-Tribune

remorqueuse-douala

Le matériel réceptionné hier servira à enlever les véhicules mal garés sur la voie publique.

La Communauté urbaine de Douala est dotée depuis hier, 12 août, de quatre remorqueuses. Trois pour les berlines (petites voitures) et une pour les camions. Le matériel roulant, attendu depuis un an, a été réceptionné à l’esplanade de Groupement mobile d’intervention (Gmi), par le préfet du Wouri, Naseri Paul Bea. C’est donc un plus pour les équipes mixtes composées des forces de maintien de l’ordre et des agents de la Cud qui se déploient dans les artères de la ville pour y maintenir l’ordre. Les remorqueuses vont servir à l’enlèvement des véhicules mal garés, ainsi que de ceux qui sont usagés.

Avant la cérémonie de réception, les membres de la Plateforme de lutte contre le désordre urbain ont fait une descente sur le terrain. Pour s’enquérir de l’évolution de certains travaux en cours dans la ville et s’assurer du respect de l’ordre en matière de propreté. Pont Blanchisseur, du côté d’Oyack, arrondissement de Douala 3e, a été le point culminant. Cet espace en cours d’aménagement servira au recasement de certaines activités. Cependant, il se trouve que le sol marécageux nécessite des aménagements, annoncés dans les prochains jours.

Après Oyack, les membres de la Plateforme ont été à Ndokoti, Mboppi et Akwa. Le constat du préfet est que les choses ont évolué dans le bon sens, les populations adhèrent de plus en plus au projet de propreté de la ville. Au marché Mboppi, ou au boulevard Ahmadou Ahidjo, la propreté est de plus en plus visible, les vendeurs font l’effort de maintenir leur espace commercial nettoyé.

Naseri Paul Bea a, au cours du briefing tenu, dans ses services, fait un rappel à l’ordre en ce qui concerne les embouteillages à Douala. Depuis quelque temps, les usagers sont confrontés à d’interminables embouteillages. Le préfet a donc demandé aux forces de maintien de l’ordre, notamment la police, de revoir la gestion de la circulation. Relevons que c’est en septembre prochain que les remorqueuses vont entrer en activité.