Alliance Nyobia-Cameroon-Tribune

 

17 regroupements du Moungo ont reçu des chèques du programme Acefa mardi à Douala.

soutien-elevage-agriculture-cameroun

Dans le cadre de la phase II du financement des projets Acefa (Programme d’Amélioration de la Compétitivité des Exploitations familiales agropastorales),

17 organisations de producteurs du Moungo ont reçu mardi, 25 août, des chèques d’un montant total d’environ 81 millions de francs. La cérémonie, qui s’est déroulée dans les locaux de la délégation régionale de l’Agriculture et du Développement rural à Bonanjo, a été couplée à la remise de matériels roulants (2 véhicules tout-terrain et 31 motos) à des personnels du programme.

 

Les bénéficiaires des fonds octroyés hier sont, en fait, des entités dont les projets ont été retenus au terme d’une sélection. D’où les félicitations que leur a adressées le régional du Minader pour le Littoral, Jean-Marie Bell Nyemb. Les producteurs ainsi soutenus ont été invités à être des modèles pour les autres organisations, postulantes potentielles à des financements futurs.

Il faut préciser, comme l’a fait le coordonnateur national du programme Acefa, le Dr. Bouba Moumini, que les chèques d’hier constituent la première tranche du financement des divers projets retenus. La suite des décaissements devant s’effectuer en fonction du taux de réalisation desdits projets. « Tenez vos engagements. C’est votre projet, pas celui de l’administration. On vous demande de le réaliser selon ce qui a été accepté », a dit le Dr. Bouba Moumini aux bénéficiaires. A ceux qui seraient tentés de trahir la confiance placée en eux, il a parlé de « la gendarmerie »…

Le programme Acefa, qui bénéficie des fonds C2D, a pour missions essentielles d’améliorer les revenus des exploitations familiales agropastorales et de professionnaliser les organisations de producteurs, en vue de résoudre les problèmes d’insuffisance alimentaire et d’emploi rural. La cérémonie de ce 25 août a également enregistré la participation du délégué régional de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales du Littoral, et du responsable régional de la Chambre d’Agriculture.