L’offre est du ministre d’Etat, ministre du Tourisme et des Loisirs qui y a effectué une visite de travail mercredi dernier.

 

bello-bouba-maigari-visite-travail-ebolowa

Les populations d’Ebolowa pourront, dans les prochaines semaines, se promener aisément sur la vaste étendue d’eau du lac municipal. Des pirogues, estampillées « écolo  », viennent, à cet effet, d’être remises à la Communauté urbaine, par le ministère du Tourisme et des Loisirs (Mintoul). C’était, mercredi dernier, au cours de la visite de travail qu’a eu à effectuer le ministre d’Etat, Bello Bouba Maïgari. Dans la cité-capitale régionale du Sud, ce matériel innovant et novateur a été présenté comme une curiosité majeure qui fait déjà d’Ebolowa  une ville pionnière dans la mise en œuvre d’un tourisme sain. « Nous avons tenu à apporter notre concours au projet de viabilisation de cet atout touristique qu’est le lac municipal », a tout de suite affirmé le ministre d’Etat, à l’adresse des autorités de la région, au premier rang desquelles le gouverneur Jules Marcellin Ndjaga, et des habitants venus nombreux découvrir ces équipements d’un genre nouveau.

Le ministre d’Etat a commencé sa visite de travail par les structures de la délégation régionale du Mintoul dont le bâtiment principal, comprenant 17 vastes bureaux et installations diverses, est en finition. Sous la conduite des autorités municipales, le ministre d’Etat/Mintoul est allé voir le lac municipal. Il a réaffirmé la volonté du gouvernement de voir la municipalité construire, dans les plus brefs délais, un débarcadère digne de ce nom. Ce sera alors le lieu d’embarquement et de débarquement de tous ceux qui voudront bien faire une promenade de plaisance sur le lac municipal. Le membre du gouvernement s’est montré soucieux des conditions d’hygiène et de salubrité du lac, ainsi que de la qualité de ses eaux. Pour lui, le lac devra être une véritable attraction avec à ses abords, des espaces de restauration sur pilotis. D’où l’urgence, a-t-il rappelé à Guy Roger Zo’o Olouman, de viabiliser au plus vite cet espace.

Bello Bouba Maïgari ne pouvait pas quitter la cité-capitale régionale du Sud sans aller toucher du doigt la situation actuelle de l’hôtel d’Ebolowa, plus connu sous le nom de l’hôtel du comice. « Il est temps qu’Ebolowa, ville de transit ouverte aux frontières sous-régionales, dispose des infrastructures touristiques dignes promises par le président de la République », a déclaré le ministre d’Etat. Si pour lui, la réalisation de l’infrastructure a longtemps traîné, il y a un espoir réel de voir la phase des finitions se réaliser et le chantier livré dans un délai de treize mois, autrement dit en octobre 2016 au plus tard. Le Mintoul a eu ainsi le loisir d’admirer une chambre-témoin. Il a particulièrement apprécié la pose des céramiques faites par des ouvriers camerounais. « Du grand art », a-t-il apprécié.

Avant de quitter Ebolowa, le ministre d’Etat/Mintoul a fait un tour au parc d’attraction en construction à quelques encablures de l’hôtel. Cet espace en plein air comprendra, entre autres, un complexe multisports, un coin de restauration rapide et une infirmerie dédiée aux premiers soins. Et pour les amoureux de la nature, la forêt urbaine, prévue juste à côté, saura combler les désirs  les plus exigeants. La  visite de travail s’et ainsi achévée sur une note de satisfaction. Et Bello Bouba Maïgari ne manquera pas de le souligner : les promesses font peu à peu place aux grandes réalisations.