Mireille ONANA MEBENGA/Cameroon-Tribune

communaute-urbaine-douala-offre-dons

Ce don de la Communauté urbaine de Douala a été offert hier matin.

Le visage peu reluisant de l’ancienne Ecole des garçons, aujourd’hui Ecole primaire de Bonapriso, n’a pas beaucoup changé. Il est vrai que les fonds collectés par l’association « Soleil partage » le 14 juin dernier ont permis d’effectuer quelques travaux de réhabilitation. Entre autres, l’étanchéité des toitures des deux bâtiments concernés, réfection des plafonds, de l’escalier et des terre-pleins. C’est donc dans ce contexte que le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala (Cud), Fritz Ntonè Ntonè, a offert 100 tables-bancs à cet établissement public.

Dans son allocution, Diane N’thepe, présidente de l’association « Soleil partage », qui met un point d’honneur à ce que les écoles publiques retrouvent leur lustre d’antan, a remercié le délégué pour ce geste en faveur des apprenants de cette école. Elle a profité de cette occasion pour exprimer les besoins criants de l’école (toilettes non conformes, bâtiments vétustes, conditions de travail difficiles autant pour les élèves que les enseignants). Propos similaires du délégué régional de l’Education de Base, Henriette Essame, qui a loué l’initiative de l’association susmentionnée. Le délégué a également souligné qu’il existe un projet de réhabilitation pour les écoles, qui est déroulé suivant un chronogramme bien établi.

Fritz Ntonè Ntonè a quant à lui expliqué que dans les missions régaliennes de la Cud, il est prévu un fonds pour les projets à caractère social. 75 millions de francs sont disponibles pour la réhabilitation de certaines écoles du primaire du secondaire – et même au-delà.

S’agissant de l’Ecole primaire de Bonapriso, qui requiert une attention particulière, assurance a été donnée que des efforts supplémentaires seront consentis pour améliorer sa situation. Il faut noter que les promesses de la dernière collecte des fonds restent attendues.