massok-song-loulou-prefecture

L’édifice inauguré samedi dernier par le gouverneur du Littoral a coûté 68 millions.

23 ans après sa création, Massok-Song Loulou a sa sous-préfecture. Le district, créé en 1992, est devenu un arrondissement en 2008 à la faveur de la nouvelle organisation administrative.

Cette unité administrative bénéficie depuis samedi dernier d’un cadre de travail décent pour le sous-préfet, mais aussi pour d’autres administrations (Minjec, Minader, Minepia, perception). En procédant à l’inauguration de la nouvelle sous-préfecture au nom du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le gouverneur de la région du Littoral, Joseph Beti Assomo, a demandé au principal utilisateur de maintenir cet édifice public dans sa splendeur et propreté actuelles. Après Edéa en avril dernier, une autre unité administrative du département de la Sanaga-Maritime vient ainsi d’obtenir des pouvoirs publics un cadre de travail décent. Le projet financé par le Bip 2014 et 2015 a coûté 68 719 923 FCFA. A la fin des travaux, l’arrondissement de Massok Song-Loulou hérite d’une bâtisse de onze bureaux, trois toilettes, un garage pour le véhicule du sous-préfet et d’une esplanade dallée.

 

Suffisant pour que les 23 000 habitants de la localité expriment leur gratitude au président de la République. Le maire de la commune de Massok, Gustave Nkoyock, n’a donc pas boudé son plaisir devant cette réalisation qui va changer le visage urbain de cette municipalité. Au nom des populations mobilisées pour la circonstance, le maire a demandé au gouverneur de transmettre leur message de soutien au président de la République mais aussi de lui demander de doter le sous-préfet d’une résidence digne de la nouvelle sous-préfecture. Pour ce qui est de la sécurité dans l’arrondissement, le gouverneur a été prié d’user de sa force de proposition pour que les gendarmes en service dans cet arrondissement « sensible » soient dotés de moyens roulants.

Promesse a été faite par le n°1 de la région de transmettre fidèlement ces messages des populations à leur illustre destinataire. Mais Joseph Beti Assomo a aussi tenu à délivrer son message, porteur de l’engagement du Minatd à doter les unités administratives d’un cadre de travail et de résidences qui reflètent l’image de marque de la fonction et le prestige républicain. Le même engagement touche la mise à leur disposition des moyens roulants. C’est ainsi que le Minatd met à la disposition des autorités administratives des véhicules tout-terrain, pour leur permettre d’être en permanence au contact des populations, a poursuivi le gouverneur. Avant de procéder à la coupure du ruban symbolique et à la visite guidée des bureaux, Joseph Beti Assomo a demandé au sous-préfet de Massok-Song Loulou et à l’ensemble des populations de prendre soin de cet édifice pour permettre à l’Etat d’assurer un suivi rigoureux des activités de cet arrondissement qui abrite, par ailleurs, la centrale hydro-électrique de Song-Loulou.massok-song-loulou-prefecture