Rita DIBA / Cameroon-Tribune

11221394_1386843414948635_2508545611301205874_n

Le leitmotiv de la fondation Yes Africa est d’aider les Camerounais à se réapproprier leur histoire par le tourisme.

Le Sénégal a Gorée. Le Bénin a Ouidah. Deux lieux sur lesquels la Traite négrière a laissé son indélébile empreinte. Un passé transformé en attrait touristique par les deux pays, afin que jamais nul n’efface les traces et les souffrances de ces ancêtres emportés contre leur gré sur ces routes des esclaves. Afin que nul n’oublie. Au Cameroun, on a Bimbia, notre route des esclaves, notre port négrier à nous. Coin perdu dans la broussaille du Sud-Ouest et de l’histoire, Bimbia se réveille parfois pour d’intermittents visiteurs venus de loin, au-delà des frontières camerounaises.

Pour intéresser les locaux à ce trésor national, ainsi qu’à plusieurs autres comme Um Nyobe, Mongo Beti, Foumban, son palais et son musée des rois, etc. la fondation Yes Africa a mis en place un programme : « Les Circuits de la mémoire », lancé à Douala le 11 septembre dernier. Afin que les personnages et lieux importants de la mémoire collective du Cameroun dépassent les simples lignes inscrites dans les livres d’histoire ou découvertes au hasard des lectures plus ou moins approfondies. Il est donc question de plonger les Camerounais dans les tréfonds de leur patrimoine à travers des voyages. Du « tourisme patriotique », comme le définissent les responsables de la fondation.

Des organisateurs qui expliquent le concept des Circuits de la mémoire, dont l’objectif est de réconcilier les jeunes avec l’histoire de leur pays. Ainsi, chaque trimestre, une excursion sera organisée afin de permettre aux participants à ces voyages de visiter des sites forts de l’histoire et de la culture de notre pays. Guides touristiques, campagne de communication en amont et en aval, recherche documentaire fournie seront autant d’outils pour permettre au public de mieux appréhender et maîtriser le site-objet de la visite. Visite qui durera le temps d’un week-end. Et à la fin de chaque saison du concept, un vernissage grand public sera organisé dans un lieu mythique.

La première excursion, avec pour thème « Remember Um Nyobe », aura lieu ce 26 septembre 2015 à Eséka. Au programme, la visite du monument hommage, un recueillement au cimetière où est enterré le nationaliste, une rencontre avec la veuve et les enfants, une halte littéraire, etc.