Hôpitaux, routes et autres ouvrages sont attendus du consortium  Edc, Afd et Snv. Un contrat de services signé à propos ce vendredi à Yaoundé.

 

-98

Accompagner l’entreprise Electricity developement corportaion (Edc), dans la mise en œuvre du volet social et environnemental du projet hydro-électrique de Lom Pangar. C’est ce à quoi se sont engagées, l’Agence française de développement (Afd) et l’organisation Néerlandaise de développement (Snv), dans le cadre du Plan de gestion environnementale et sociale (Pges) ainsi que du Plan de développement local (Pdl) du projet concerné. Une manière pour ces partenaires au développement, d’apporter leur pierre à la construction de l’édifice, qui se dessine à grands traits. Cet engagement s’est matérialisé à travers la signature d’un contrat entre les deux parties et Edc, vendredi dernier à Yaoundé. Pour parapher les documents y relatifs, il y avait Théodore Nsangou, le directeur général d’Edc ; Hervé Conan, directeur de l’Afd et Phomolo Maphosa, directeur régional de la Snv pour le Rwanda et le Cameroun.

Le barrage hydro-électrique de Lom Pangar, situé à l’Est du pays, vise la régularisation hydrologique du fleuve Sanaga. Après la mise en eau partielle faite le 26 septembre dernier, le projet rentre en septembre 2016 dans la phase de mise en eau définitive. Rendu à ce stade, Edc veut mettre en exergue les aspects connexes du projet. L’accompagnement de Edc e traduit par l’exécution et le suivi de toutes activités de restauration du niveau de vie des personnes au sein des riverains et l’assistance technique aux populations affectées par le projet.

L’Afd prendra ainsi en charge le Plan de gestion environnementale et sociale. Ce qui implique la mise en place  d’une gestion durable des ressources naturelles et l’amélioration de la qualité de services publics et à l’intégration harmonieuse des populations. Ce plan vise à capitaliser les impacts positifs sur l’environnement. Il s’étend sur huit ans. La Snv, quant à elle, aura en charge le Plan de développement local. D’après Phomolo Maphosa, l’essentiel des activités de l’organisme sera axé sur la lutte contre la pauvreté chez les personnes déplacées. Il sera entre autres question de développer des activités agropastorales, d’orpaillage et de construire des infrastructures hospitalières, scolaires et routières.

«Ces aménagements permettront de faire connaître les autres aspects du projet hors-barrage, étant donné que les efforts étaient concentrés sur le barrage de retenue », a relevé Théodore Nsangou. Compte tenu des enjeux liés aux retombées socio-économiques du projet Hydro-électrique de Lom Pangar, le contrat signé par le consortium revêt, d’après les signataires, une importance capitale. D’après Théodoer Nsangou, la Snv et l’Afd se déploieront sur le terrain immédiatement après la signature du contrat.