Au regard du niveau de dégradation observé sur certains axes routiers du réseau national, des accidents causés à cet effet, et en cohérence avec les objectifs du Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi qui place les infrastructures au cœur du développement, le Ministère des Travaux publics, pour parer au plus pressant, a effectué des travaux d’urgence en régie sur les tronçons Pont d’Ebebda-Carrefour Ndikiniméki de la route Yaoundé-Bafoussam-Bamenda et Mbalmayo-Sangmélima.

route

L’objectif affiché par cette intervention d’urgence dont les routes Yaoundé-Bafoussam-Bamenda et Mbalmayo-Sangmélima ressentent déjà les bienfaits est d’améliorer à l’immédiat, la circulation et la fluidité du trafic en prélude aux travaux contractualisés qui permettront d’effectuer le traitement des dégradations avec des matériaux bitumineux pour certains de ces axes.

Sur le tronçon Pont d’Ebebda-Carrefour Ndikiniméki de la route Yaoundé-Bafoussam, il s’est agi pour les services de Délégation régionale des Travaux publics du Centre, d’effectuer des travaux de replâtrage de la chaussée à l’aide de la latérite compactée et des engins du Parc national de Matériels de Génie Civil appropriés à ce type d’opération. Les travaux commencés le 13 octobre 2015 ont permis pendant cinq jours de boucher les nids de poule qui constituaient un obstacle au bon déroulement du trafic sur ce tronçon. Pour mener à bien cette opération effectuée en régie, un relevé des dégradations a préalablement été effectué aux fins de quantifier les besoins nécessaires en matériaux et d’envisager la faisabilité de cette action.

Au regard des résultats obtenus, le prolongement de ces travaux d’urgence est envisagé sur le tronçon Carrefour Ndikiniméki-Pont du Ndé, en attendant le début des travaux contractuels qui seront exécutés par les entreprises SOTRATACO, Super Confort et MAG, respectivement sur le tronçon Pont d’Ebebda-Carrefour Ndikiniméki ; Carrefour Ndikiniméki-Babadjou-Bamenda. Il s’agira pour ces entreprises d’effectuer le bouchage des nids de poule sur les tronçons concernés avec des matériaux bitumineux, en attendant la réhabilitation complète envisagée, véritable préoccupation du gouvernement.

Sur l’axe Mbalmayo-Sangmelima, l’on ressent également les effets positifs de ces travaux d’urgence. En effet, avec l’appui d’Arab Contractors, les services de la Délégation régionale des Travaux publics du Centre ont effectué des travaux sur les zones les plus dégradées. En marge des travaux sus-cités, le Ministre des Travaux publics a indiqué que des travaux de cantonnage doivent être effectués en régie, pour permettre la fluidité du trafic, y compris sur les axes routiers où des contrats sont actifs.

C’est dans la même perspective que les services compétents du MINTP ont effectué du 28 au 30 octobre courant, une mission de reconnaissance sur la route Yaoundé-Douala, à l’effet de déterminer les zones de traitement d’appoint. Cette action comme les précédentes, sera menée par les services du MINTP.

Notons que l’exécution de ces travaux d’urgence constitue l’aspect visible d’une action entamée par le Ministre des Travaux publics, depuis son arrivée à la tête de ce département ministériel et dont l’objectif principal est de rétablir au plus vite le trafic sur les axes les plus dégradés. Une réflexion instruite par le MINTP est parallèlement menée par le Secrétaire d’Etat Chargé des Routes, à l’effet d’apporter une solution économique au bitumage de nos routes.