ciment-vente

Medcem Cameroun a commencé à approvisionner le marché il y a quelques jours. A Yaoundé, le sac de 50 kg se vend à 4700 F.

On attendait une arrivée en grande pompe au mois de juin dernier. Puis, l’on a parlé de fin d’année 2015. Et voilà que le ciment Medcem Cameroun  a subtilement fait son entrée sur le marché camerounais, il y a quelques jours.

Le produit se retrouve déjà à Yaoundé où l’œil avisé du consommateur peut détecter dans les commerces le nouveau packaging à bandes rouges et bleues du quatrième producteur de ciment au Cameroun. Medcem Cameroun, cimenterie turque dont l’usine est basée à Douala, promet une production annuelle de 600 000 tonnes de ciment. A l’heure actuelle, l’usine s’active et a déjà enregistré une production de 8 000 tonnes, confie Taha Özbey, project manager de Medcem global, joint au téléphone par CT. Après Cimencam, Cimaf, et Dangote, le marché camerounais accueille à bras ouverts la quatrième marque locale. De sorte que la saine concurrence entre les opérateurs stimule la baisse des prix qui tournent actuellement autour de 4800 F, le sac de 50 kg.

La nouvelle cimenterie tisse progressivement sa toile. Actuellement, la distribution de son produit ne s’effectue qu’à travers un seul grand distributeur : la société Quiferou. Mais l’entreprise entend davantage vulgariser son ciment. Comme l’indique Taha Özbey, la cimenterie prospecte pour trouver d’autres voies d’écoulement. A l’agence Mvog-Mbi de Quiferou, qui reçoit depuis la semaine dernière les premiers stocks, Walter William Mbeukeu, responsable-vente, affirme qu’entre lundi et hier mardi, le prix unitaire du sac de ciment Medcem est passé de 4750 F à 4700 F. « La courbe des prix est descendante, conséquence de la concurrence que se livrent les opérateurs », explique-t-il. Même si, pour l’heure, les acheteurs ne se bousculent pas. « C’est encore une phase d’expérimentation, il faut du temps pour que le nouveau produit soit vulgarisé. Pour l’instant, les ventes que nous enregistrons sont celles du ciment importé », explique un des responsables de la structure. L’inauguration officielle de l’usine Medcem Cameroun pourrait avoir lieu en janvierprochain, selon Taha Özbey.

La demande actuelle en ciment se chiffre autour de  trois millions de tonnes par an et pourrait atteindre les huit millions de tonnes d’ici cinq ans. Cimencam offre une production annuelle de 1,6 million de tonnes par Ciments de l’Afrique Cameroun (Cimaf) 500 000 tonnes, tandis que Dangote Cement Cameroon S.A a une capacité de production de 1,5 million de tonnes de ciment par an.