Sur convocation du Ministre des Travaux publics, Maître d’ouvrage, la Commission de Réception provisoire du Marché N°007/M/MINTP//CSPMPR-BA/BM/2009 est descendue sur le terrain les 24 et 25 novembre 2015  en  vue de procéder à la  réception  provisoire des travaux connexes réalisés dans le cadre dudit Marché.

pict net

La Commission, composée du représentant du Maitre d’Ouvrage, du préfet de la Manyu, du Directeur des Investissements routiers du MINTP, du Chef de la Cellule BAD-BM, de  la Mission de Contrôle, de l’entreprise adjudicataire, du délégué départemental des travaux publics de la Manyu et des délégués départementaux des administrations concernées ont parcouru les ouvrages connexes. Cette démarche avait pour but de contrôler la conformité des travaux  exécutés avec l’ensemble des obligations du Marché.

Composante du Programme de facilitation du transport sur le corridor Bamenda-Mamfe-Enugu, la route Bachuo-Akgabé-Mamfé-Ekok a induit plusieurs réalisations qui améliorent les conditions de vie des populations riveraines du projet.  Dans les villages Mbakem, Tabo, Nchang, Eyumojock, Besongabang, où l’activité de production du tapioca connait un essor considérable, cinq (05) unités de transformation des produits agricoles ont été construites. Ces unités sont  équipées chacune d’une essoreuse, d’une rappeuse, d’un moulin, d’un four multiple à manioc, d’un pressoir à huile ainsi qu’un porte-tout. 110 kilomètres de voies de collectes ont été ouvertes pour faciliter l’écoulement des produits agricoles.  En plus, sont également construits : 15 hangars de marché dans les localités de  Besongabang, Nchang, Eyangnchang, Mpkot, BAkwelle, Ndebaya, Eyumojock, Ekok, 40 aires de séchage à Tabot, Egbekaw, Ayukaba, Mbakem, Besongabang, Nchang, Mpkot, Bakwelle ,Eyangnchang, Ntenako, Ndekwai, Ossing, Kembong, Ekok, ogomoko, Afab, Nsanagarati, Akwen, Mbenyan, Eyumojock, Mfuni, Etemeteck, Ebam, Nkimetchi, Mbakang,  huit (08) blocs salles de classe et de  latrines avec 125 tables-bancs à Besongabang, Bakwelle, Mbakem I et II, Akwen Iet II Ndebaya, Ekok, six (06) forages à Eyangnchang, Bakwelle, Ebinsi, Ayukaba, Mbenyan, Ekok et deux (02) centres de la femme à Mamfé et Eyumojock pour permettre aux jeunes filles de s’arrimer aux nouvelles technologies de l’informations. Ces derniers ont en terme  d’équipements une table rectangulaire en bois rouge dur,  des fauteuils de bureau, une table rectangulaire en bois rouge dur, des chaises simples en bois rouge dur, un Placard en bois à deux battants, une machine à coudre, une machine à broder,  des fers à repasser,  des paires de ciseaux, un ordinateur de marque, avec DVD de model récent y  compris des imprimantes et  des régulateurs de tension. Ces différents travaux viennent ainsi sortir  cette partie du pays du désenclavement et marquer un pas vers l’émergence 2035.

Au terme,  la Commission a pu constater que les ouvrages  se comportent bien. Toutefois,  quelques observations ont été émises.  Aussi, les  équipements des UTA et des centres féminins seront testés en présence des administrations concernées, la Mission de Contrôle, SNC-Lavalin INTERNATIONAL et l’entreprise, China International Water and Electric Corporation (CWE). Cette dernière s’est engagée par ailleurs à lever les réserves dans un délai de 15 jours.  L’ingénieur du Projet, le délégué départemental des travaux publics pour la Manyu et la MDC sont chargées de constater les dites réserves. Pour la pérennité de ces ouvrages, il est prévu une campagne de sensibilisation à  destination des bénéficiaires.

Financé à hauteur de 39 620 358 026  FCFA HT, le tronçon de route Bachuo-Akgabé-Mamfé-Ekokbénéficie d’un triple financement : l’Agence Japonaise de Coopération (JICA) 49,0%, le  Fonds Africain de Développement et (FAD) 46,0% et  République du Cameroun (BIP) 5,0%. Longue de 69km, elle est déjà exécutée sur 58,77km soit 98% pour un délai contractuel prévu pour le 31 décembre 2015.  Il faut noter également que  le  Marché a été Notifié  le 28  Janvier 2010 et l’Ordre de Service  de démarrage des travaux le 23  Février  2010.