Sorèle GUEBEDIANG à BESSONG / Cameroon-Tribune

Capture

Les inaugurations du nouveau scanner, du pavillon haut standing et de la nouvelle morgue ont eu lieu hier par le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda. Trois cadeaux au cours d’une cérémonie. Le personnel de l’Hôpital central de Yaoundé (HCY) les a reçus hier des mains du ministre de la Santé publique, André Mama Fouda, quelques jours avant la fête de la Nativité. Un scanner de 16 barrettes, une nouvelle morgue d’une capacité de 50 places et un pavillon haut standing rénové d’une capacité d’accueil de 20 places. Des infrastructures qui viennent redorer le blason de cette formation hospitalière âgée de 84 ans. « Merci de nous avoir soustrait de l’humiliation. Que de malades et des corps transportés ailleurs ! Nous sommes fiers de ce cadeau de Noël qui donne une image positive de l’hôpital en matière de confort du patient », s’est réjoui Pierre Joseph Fouda, directeur de l’hôpital.

Au cours de cette cérémonie d’inauguration conjointe, André Mama Fouda qu’accompagnait Gilbert Tsimi Evouna, délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé, par ailleurs, président du Comité de gestion de cette institution hospitalière a effectué le tour du propriétaire. Dans le service de radiologie, le Minsanté a pu voir à quoi ressemble le nouveau scanner de 16 barrettes synonymes du nombre de couronnes de détecteurs de pathologie. « C’est à partir d’un bon diagnostic qu’on peut produire un bon traitement », a expliqué André Mama Fouda. Et le Dr Ongolo Zogo, chef de service radiologie de rassurer la tutelle sur la formation des résidents à l’utilisation de ce nouvel outil. « Avec ce scanner, nous pouvons déjà faire des coupes plus fines et détecter des maladies qui sont au stade embryonnaire. Désormais nous avons deux scanners qui fonctionnent et nous n’aurons plus de rupture en termes de réception des patients. L’un gère les urgences et l’autre gère les rendez-vous », rassure le Dr Ongolo Zogo.

Pour répondre aux besoins des malades des hôpitaux de district qui convergent avec leurs malades à l’HCY et bien d’autres, le pavillon haut standing a été rénové. C’est dans ce cadre d’accueil confortable avec un espace-cuisine et une salle d’eau que les malades Vip seront reçus en consultation et hospitalisés. Et comme il y a un temps pour naître, un temps pour vivre et un autre temps pour mourir, une nouvelle morgue a été mise en place. « Il faut accompagner les morts dans de bonnes conditions. C’est une nouvelle ère qui s’ouvre en ces lieux dans le respect de l’être humain », a confié le Minsanté. Dans cet espace réservé à nos chers disparus, il est désormais possible de faire simultanément trois levées de corps dont deux pour grand public, un espace restreint pour Vip et un parking. L’ancienne morgue étant désormais réservée aux corps abandonnés et non-identifiés. Dans la ligne de mire figure la réhabilitation prochaine des services de réanimation, de traumatologie et de neuro-chirurgie.