Les travaux de construction de la route Mengong-Sangmélima ont effectivement repris le 1erdécembre 2015, selon l’annonce faite le  26 novembre 2015 par le Ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi. Le constat a été fait au cours de la visite de travail effectué par le Maître d’ouvrage du projet, le 17 février 2016, accompagné du Secrétaire d’Etat chargé des  Routes, Louis Max AYINA OHANDJA.

_DSC0616

La descente effectuée par Emmanuel Nganou Djoumessi sur le site du chantier de construction de la route Mengong-Sangmélima s’est articulée autour de trois principaux points à savoir : la visite de la carrière d’Akak-Esse, la visite de la base vie de la société  Arab Contractors et la réunion de chantier tenue en présence de tous les intervenants du projet. La visite de la carrière fut sans doute le point culminant de la descente sur ce tronçon. En effet, il était question pour le maître d’ouvrage de rassurer l’entreprise adjudicataire de la mise à disposition de la carrière  par son prédécesseur Galdiano SA, dont le contrat a été résilié le 1er octobre 2014 et de veiller par la mise à disposition du massif rocheux destiné à la production des agrégats qui serviront à la construction de la route. La visite des installations de la base vie située à MEPHO a permis de constater que le taux d’exécution des travaux d’aménagement permet d’effectuer quelques activités. Priorité a été donnée à l’aménagement du laboratoire qui a entièrement été équipé. Les bureaux provisoires de la mission de contrôle, le Groupement SAFEGE/ INTEGC sont achevés et la base-vie est d’une manière générale fonctionnelle. Bien que le laboratoire du Labogénie soit opérationnel, la mobilisation du personnel n’est pas encore celle des plus effectives. Comme raison, le représentant du Labogénie évoque les difficultés administratives pour le déploiement du personnel sur le chantier. Les travaux d’entretien de la piste existante ont en outre été effectués sur 22 km, entre les points kilométriques 74 et 52, soit un taux de réalisation de 29,72%, non compris les travaux de débroussaillage exécutés sur 16 kilomètres entre le PK74 et le PK58.

Si au cours de sa visite le Ministre des Travaux publics a pu constater que l’entreprise Arab Contractors se déploie sur l’ensemble de l’emprise du projet ; présence remarquée à travers les panneaux de signalisation et les engins de l’entreprise qui s’attèlent à aménager la voie d’accès à la carrière d’Akak et à entretenir l’itinéraire du projet, on retient dans l’ensemble que le problème majeur reste l’accès à la carrière qui ne rend pas effectifs, les essais de roche prévus dans le chronogrammes des activités de l’entreprise. Sujet qui a retenu l’attention des intervenants dans la mise en œuvre du projet, lors de la réunion présidée par le Ministre Emmanuel Nganou Djoumessi, en présence du gouverneur de la région du Sud et d’autres autorités administratives de cette région. Au cours de cette réunion, le chef de département ministériel a félicité et encouragé l’entreprise pour le démarrage à date des travaux (1er décembre 2015) tel qu’annoncé le 26 novembre 2015. S’agissant de l’accès à la carrière, le Ministre des Travaux publics a rassuré l’entreprise de son soutien dans les démarches de rétrocession de la carrière avec la contribution du Ministère en charge des Mines, représenté par le Conseiller technique N°1.

S’adressant à Galdiano, il a indiqué que l’État du Cameroun« est respectueux de ses engagements » et est prêt à accéder aux réclamations s’agissant bien évidement des plus pertinentes. Par ailleurs, le Ministre des Travaux publics a préconisé à l’entreprise d’envisager un autre front d’exploitation de la carrière d’Akak. A l’entreprise Arab contractors et à la Mission de Contrôle, il a instruit la bonne tenue du journal de chantier qui doit être adossé au tableau de bord, pour un meilleur suivi des travaux. A la fin de la réunion, le maître d’ouvrage a rappelé à l’entreprise de tenir les délais prescrits dans le cahier de charge et au mieux, de livrer les travaux avant l’échéance contractuelle.

Le projet de construction de la route Mengong-Sangmélima est localisé dans la région du Sud, départements de la Mvila et du Dja et Lobo. Il constitue la première section de la route Sangmélima-Ebolowa-Kribi, axe de la Route Nationale N°17. Les travaux consistent au bitumage de 74 kilomètres pour un montant de 57 537 864 329 F CFA TTC sur financement du budget d’investissement publics. Le point kilométrique 0 de la route se situe à Mengong alors que le point 73+748 se situe au Carrefour MEPHO à Sangmélima. Le taux d’exécution des travaux effectués par l’entreprise est de 2%. Les  travaux d’entretien de la piste existante ont été effectués sur 22  km (PK 74 au PK 52%) soit 29,72% ; l’entreprise a déjà exécuté 16 km (pk 74 au pk 58) de débroussaillage pour une consommation des délais de 12,67%.