Le ministre des Sports et de l’Education physique, Bidoung Mkpatt, a reçu hier en audience, Murat Ülkü, ambassadeur de Turquie au Cameroun.

kamerun

Pour le gouvernement camerounais comme pour le gouvernement turc, le projet de construction du stade de Japoma à Douala, confié à l’entreprise turque Yenigün Construction Industry, est très important. Le financement des travaux de l’infrastructure est opéré par Exim Bank Turquie, dans le cadre de la coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019. Voilà pourquoi les deux parties mettent tout en œuvre pour son succès. Lors de la rencontre d’hier entre le ministre des Sports et de l’Education physique, Bidoung Mkpatt et Murat Ülkü, ambassadeur de Turquie au Cameroun, quelques aspects du dossier ont été clarifiés dans le cadre des préparatifs du lancement du projet. Entre autres, la codification des exonérations de taxes entre l’entreprise Yenigün et l’Etat camerounais, les problèmes de dédouanement, avec notamment la proposition de l’établissement d’un poste de douanes spécial pour le chantier du stade de Japoma et le règlement de divers aspects fonciers. Par ailleurs, des responsables d’Exim Bank Turquie devraient bientôt séjourner au Cameroun pour finaliser les accords de financement.

« Nous sommes conscients de l’importance de la CAN 2019. Nous voulons démontrer la haute qualité du secteur de construction turque. Nous sommes convaincus que ça sera un succès », confie Murat Ülkü. En attendant, la pose officielle de la première pierre du stade, l’entreprise en charge de la construction, a pris possession des lieux le 10 février dernier. En outre, au cours de l’entretien entre les deux personnalités, il a été question du renforcement de la coopération, avec l’état de négociation de l’accord sectoriel de collaboration dans le cadre des échanges sportifs, la formation des encadreurs et le développement des infrastructures sportives. Des concertations sont en cours avec l’agence de coopération turque, la TIKA.