La feuille de route 2016 du Ministère des Travaux publics vient de faire l’objet d’une évaluation au 31 mars 2016. Pour l’exercice 2016, la matrice de cette feuille de route donne à voir plusieurs programmes à l’intérieur desquels on retrouve de nombreux projets d’envergure.

_DSC6684

Les programmes de référence qui justifient le choix des projets à évaluer pour le compte de la feuille de route 2016 portent entre autres sur les grandes annonces du Chef de l’Etat, le Plan d’urgence triennal, les actions relevant des Coupes d’Afrique des Nations 2016 et 2019 et le Projet de performance des administrations.

Ainsi, au rang des projets relevant des annonces du Chef de l’Etat, on cite la construction de l’autoroute Yaoundé-Douala (phase1) ; la construction du second Pont sur le Wouri et le projet de désenclavement des bassins agricoles. Au 31 mars 2016, l’évolution du projet de construction de l’autoroute Yaoundé-Douala fait état des résultats suivants : réalisation des études sur les 20 premiers kilomètres : 80% ; travaux de déforestage exécutés sur 38 kilomètres ; terrassements exécutés sur 11 kilomètres ; 24 ouvrages hydrauliques réalisés sur les 36 à exécuter sur les 20 premiers kilomètres et aucun ouvrage d’art réalisé ; pour un avancement global des travaux de 22%, avec une consommation des délais de 36,46%. On relève également que les décrets d’indemnisation du PK10 au PK20 (décret complémentaire) et du PK20 au PK40 sont déjà disponibles.

Sur le chantier du projet de construction du second Pont sur le Wouri, on note un taux de réalisation de 31% en ce qui concerne les voussoirs en travée du tablier tandis que les travaux complémentaires accusent un retard du fait des problèmes liés à la libération des emprises. Nonobstant cet obstacle, les terrassements côté Bonabéri sont réalisés à 20%.

Le désenclavement des bassins agricoles porte quant à lui sur trois projets : la route de désenclavement des bassins de production de l’Ouest (P15), l’aménagement des routes Ekong-Bengbis et Monatélé-Emana. Le lot 1 de la P15 (Baleveng-Bagang-Batcham-Mbouda-Galim et bretelles, Mbouda-Bamesso-Galim/Balessing-Batcham et Mbouda-Ngouaya-Bat) enregistre un taux de réalisation des études d’exécution de 57% et des travaux préparatoires qui se situent à 5%, alors que les études d’exécution sont achevées sur le lot 2 : Galim-Bamendjing-Foumbot-Bagangté et que par la même occasion, un ordre de service de démarrage des travaux a été notifié à l’entreprise Razel, e, charge des travaux de construction de cet axe de 107 kilomètres de long.

Les projets du Plan d’urgence triennal accusent quant à eux un retard significatif dans le processus d’attribution des travaux et du contrôle de ces derniers. Les axes qui feront l’objet de travaux de bitumage sont les routes Maroua-Bogo ; Douala-Bonepoupa ; Bonepoupa-Yabassi ; Ekondo Titi-Kumba ; Mandjou-Akokan ; Akokan-Batouri et Soa-Esse-Awae. S’agissant des projets en rapport avec les actions relevant des Coupes d’Afrique des Nations, ont été identifiés : les travaux d’aménagement de l’entrée Est de la ville de Douala dont l’avancement global des travaux se situe à 93,74%, pour un taux de consommation des délais de 94,94% et les travaux d’aménagement de l’entrée Ouest de la ville de Douala où les terrassements sont effectués sur 5,43km, les couches de forme, de fondation et de base ont respectivement été mises en œuvre sur 3,95km ; 3km et2,08km alors que les fondations de l’ouvrage de Sodiko sont réalisées à 100%. Font également partie des aménagements à effectuer dans la perspective des CAN 2016 et 2019, la réhabilitation de la route Yaoundé- Pont de Ndoupè-Douala-Limbé-Idenau dont les études d’Avant-Projet Sommaire sont en cours finalisation sur le tronçon Yaoundé-Ndoupè-Pont sur la Dibamba, le marché de gré à gré en cours de signature pour le tronçon Bekoko-Limbé-Idenau et l’appel d’offres en vue de l’entretien confortatif de cet itinéraire lancé le 11 mars 2016 et la réhabilitation des routes Yaoundé-Bafoussam et Babadjou-Bamenda.

L’évaluation du Projet de Performance des Administrations quant à elle se fait sur le projet de construction de la route Kumba-Mamfé subdivisée en deux lots ; la réhabilitation de la route Yaoundé-Mbalmayo-Ebolowa et l’entretien des routes en terre aux produits stabilisants. L’état d’avancement du lot 1 de la route Kumba-Mamfé à savoir Kumba-Nfaitock font état des résultats suivants : travaux de terrassement effectués sur 30 km, couche de fondation réalisée sur 20 km, couche de base réalisée sur 0,5km et 9 ouvrages hydrauliques réalisés sur 38. Les travaux de terrassement du lot 2, Nfaitock-Mamfé, sont quant à eux réalisés sur 20 km ; la couche de fondation sur 18 km ; la couche de roulement sur 15 km alors que 10 ouvrages hydrauliques sur 29 ont été réalisés.

Outre les projets de la feuille de route 2016, plusieurs travaux connaissent une avancée considérable, même si on note des difficultés qui retardent l’avancement de certains projets.