Le programme de décentralisation FEICOM Villes-Moyennes (Pdfvm) financé par la KFW , a lancé ce 11 avril 2016 à Dschang,  une série de formations destinées aux 12 municipalités de son périmètre d’action.

PDFVM_DSCHANG

Le Dr Temgoua Emile, 1er adjoint au Maire de Dschang s’est montré particulièrement enthousiaste. En souhaitant la bienvenue aux participants, il a dit toute la gratitude de l’exécutif communal et des populations pour cette formation,  placée sous le thème « l’intégration de la participation citoyenne dans le processus de développement » et  organisée par le FEICOM et la KfW. L’objectif est de donner aux acteurs des outils permettant de renforcer et améliorer leur participation au développement de la cité, à travers leur participation effective à l’identification, la mise en œuvre, le suivi, la gestion et l’évaluation des projets communaux.
Les participants sont constitués des maires, des personnels municipaux et des populations représentées par  les associations et organisations de la société civile. Ceux-ci devraient sortir de cet atelier avec une connaissance précise du rôle,  de l’implication et du mode de participation de chacun dans le processus de développement.

« Le développement de notre collectivité appartient à chacun de nous », leur a martelé Suzanne Ngane, représentante du Directeur Général du FEICOM, dans son propos d’ouverture des travaux, en présence de Daniel Rolot, le Chef de Mission de l’Assistance technique du projet. Elle a en outre rappelé tout l’intérêt que cet organisme accorde au Pdfvm.
La formation procède en douze 12 sessions de 3 jours correspondant chacune, à une des villes couverte par le programme. Ces localités  sont réparties dans quatre Régions du pays ainsi qu’il suit : Obala et Mbamayo, dans le centre ; Kousseri, Mokolo, Mora et Yagoua pour ce qui est de l’Extrême-nord, Bafang, Bangangté, Dschang et Foumbot pour le compte de l’Ouest et Buea et Tiko dans le ressort du Sud-ouest.
Animée par des sociologues du développement, la  formation tire sa substance de tous les documents qui organisent et encadrent la participation citoyenne au Cameroun.

 

Le PDFVM, Fleuron de la coopération germano-camerounaise
Le Programme de Décentralisation FEICOM Villes Moyennes est un fruit de la coopération germano-camerounaise, financé à hauteur de 10 milliards de FCFA par la KfW. Il vise l’amélioration de la participation citoyenne et l’accès des populations aux services de base dans des communes comptant au moins 30 000 habitants. Lancé en 2014 pour une durée de 5 ans, il couvre les régions du Centre, de l’Extrême-nord, de l’Ouest et du  Sud-ouest et comprend 3 composantes : financement d’infrastructures économiques et sociales, accompagnement des communes dans la réalisation desdites infrastructures et renforcement des capacités du FEICOM dans le financement et l’accompagnement  du développement local.
La formation actuelle, intervenant après une série de sessions sur le business plan, participe de la 2e composante du PDFVM-KfW préconisant l’assistance aux communes au moyen de la planification des projets, l’appui à la gestion durable et financière des infrastructures. L’objectif de cette composante est d’améliorer les capacités des personnels des Communes impliqués dans le suivi et l’analyse des projets en général, et plus particulièrement, ceux générateurs de revenus. Le Pdfvm, c’est clair, entend doter les communes d’infrastructures, de compétences et de comportements propices à l’émergence.


Romuald Ntchuisseu Ngock