C’est à l’effet d’arrêter avec l’entreprise et la Mission de contrôle en charge de l’exécution des travaux d’aménagement de la pénétrante Est de la ville de Douala, que le Ministre des Travaux publics, Maître d’ouvrage de ce projet, a effectué une visite de travail dans la région du Littoral, du lundi 09 au mercredi 11 mai 2016, accompagné du Secrétaire d’Etat. Annonce forte, les délais de livraison desdits travaux seront bientôt livrés !

 

_DSC5583

Trois temps forts auront marqué la descente du Ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, sur le site des travaux d’aménagement de l’entrée Est de la ville de Douala : le lieu dit « Carrefour Nelson Mandela », l’ouvrage d’art sur la Dindé et le giratoire de Boko. Des arrêts qui ont permis au Maître d’ouvrage d’apprécier l’évolution des travaux sur les tronçons 1 et 2 de ce projet. Sur la zone 1 du tronçon 1, la réhabilitation de la voie s’est faite à travers un renforcement de la chaussée existante sur une longueur de 4,3 kilomètres, allant du Carrefour des fleurs à l’échangeur de l’aéroport. Du Carrefour de l’aéroport au lieu dit « Boko Tradex », une route de 2x1 voie de transit a été aménagée, au même temps qu’une desserte de 2x2 voies en sens unique.

Du giratoire Bonadiwoto au Carrefour Boko, les travaux ont consisté en l’aménagement d’une voie centrale de transit à deux sens, renforcée en béton bitumineux variant de 7 à 15 centimètres et deux voies de desserte à un sens, de part et d’autre de la voie de transit, avec élargissement en structure de couche neuve. Sur le passage supérieur au Boulevard Nord-Sud, un pont en dalle pleine précontrainte de 10,7m de largeur, avec une travure continue a été construit. Si le Ministre des Travaux publics a jugé satisfaisant le taux d’exécution de l’ouvrage d’art sur la Dindé où deux ponts à poutres en béton armé à trois travées isostatiques de 17,50m, juxtaposant l’ouvrage existant est en cours d’achèvement, il a condamné avec force, les actes de vandalisme constatés par l’entreprise après la pose d’installations destinées à l’éclairage de la voie. Sur le linéaire total du projet (19,200 km), dix-huit dalots ont été construits, de même que les talus ont été protégés par perré-maçonné.  Les travaux d’équipements et de signalisation ont quant à eux débutés le 10 mai 2016 et comprennent outre l’éclairage public dont l’entreprise a déjà commencé à poser les installations, la signalisation verticale et horizontale, les équipements de retenue, l’installation de feux de signalisation et les aménagements paysagers.

Dans ce même ordre, on relève en outre que plusieurs stations de bus sont en cours d’aménagement. D’une manière globale, le niveau d’exécution des travaux d’aménagement de l’entrée Est fait état des avancements suivants : 99% pour les travaux du tronçon 1 dont 100% pour les études d’exécution, le traitement des affaissements, la construction des dalots, la mise en œuvre de la grave bitume et du béton bitumineux, la pose des bordures et glissières ; 97% pour l’éclairage public et 0% pour les travaux de signalisation. Sur le tronçon 2, on note un taux d’avancement de 97,68ù avec un taux de 100% pour le dégagement de l’emprise du projet et la construction des dalots ; 99% pour les travaux de terrassement ; 62,50% pour la chaussée et les trottoirs ; 76% pour l’éclairage public et 97% pour la réalisation de l’ouvrage sur la Dindé. Pour un taux global d’avancement des travaux de 98,34%, pour une consommation de délai de 98.25.

Au terme de la visite des différents sites du projet d’aménagement de l’entrée Est de la ville de Douala, le Ministre des Travaux publics a présidé une importante réunion en présence de tous les acteurs qui interviennent dans la mise en œuvre du projet et du Secrétaire général de la région du Littoral, représentant du gouverneur. La contrainte majeure relevée au cours des échanges entre le Maître d’ouvrage et les différentes parties prenantes est le déplacement du réseau ENEO au lieu-dit Boko (pk9+775). A ce sujet, il a été demandé à ENEO de procéder sans délai au déplacement des câbles électriques identifiés. S’agissant de l’achèvement des travaux, le Maître d’ouvrage a fixé un délai de 21 jours, à compter du 10 mai, à l’entreprise RAZEL, pour la fin prévisionnelle des travaux. Pour optimiser la fonctionnalité des ouvrages construits et en prélude à l’organisation de la CAN 2019, le Maître d’ouvrage a évoqué la possibilité d’effectuer des aménagements complémentaires. Lesdits aménagements pourraient être exécutés après la réception des travaux du marché de base dans le cadre d’une phase 2 du projet. S’agissant des actes de vandalisme sur les installations d’éclairage public nouvellement construites et de l’occupation anarchique de l’emprise routière tout le long du projet, le Ministre des Travaux publics a interpellé les autorités administratives pour assurer la sécurité des installations et veiller au respect des emprises routières.