Le Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, Président du conseil d’administration de l’organisme a procédé à l’inauguration de l’édifice le 07 mai 2016 à Bafoussam, en présence de plusieurs personnalités.

110675662

C’est une nouvelle ère pour le FEICOM. Cet établissement public administratif, bras séculier de l’Etat en matière de financement du développement local, vient de se doter d’un bâtiment à la dimension de son statut. « Un immeuble qui servira de cadre de travail décent pour les responsables et personnels de cette agence régionale », selon le Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, René Emmanuel SADI. Le MINATD, par ailleurs Président du Conseil d’Administration du FEICOM, a également précisé que « la construction de cet édifice rentre dans un vaste programme d’actions prioritaires destiné à doter l’ensemble des Agences Régionales du FEICOM, d’infrastructures de qualité, avec pour finalité, l’amélioration des conditions de travail des personnels et d’accueil des magistrats municipaux ». De surcroit, cet immeuble vient  embellir davantage la ville de Bafoussam, chef-lieu de la région de l’Ouest. 


Le Directeur Général du FEICOM, Philippe Camille AKOA, a indiqué pour sa part, que l’organisme qu’il dirige, a voulu s’arrimer aux orientations du Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE). Le point 167 de ce document de référence gouvernemental stipule en effet qu’en ce qui concerne les constructions civiles, le Gouvernement compte doter l’administration centrale, déconcentrée et décentralisée, d’un cadre de travail adéquat, en réhabilitant et en construisant en fonction des besoins dûment évalués. La validation par le Conseil d’Administration de ce programme de construction des différents bâtiments devant abriter les services, consacrait donc la marche de l’entreprise vers la modernité, à travers les locaux ultramodernes, reflétant le progrès de l’institution.

L’immeuble régional du FEICOM en bref
L’immeuble de l’Agence Régionale de l’Ouest est un édifice d’un coût d’objectif de 441.776.168 Fcfa. Il compte trois niveaux, un rez-de-chaussée et deux étages. Il a la forme d’un V avec un escalier comme structure centrale de distribution. Cet escalier donne d’une part sur le hall central d’entrée et d’autre part, sur le premier palier de repos pour un accès direct par l’arrière, au niveau du premier étage. L’immeuble est construit sur une superficie de 1390 m2, dont 450 m2 d’emprise au sol et des Voiries et Réseaux Divers (VRD). Ces VRD sont faits de pavés autobloquants, un parking d’une capacité de 13 véhicules, des caniveaux d’évacuation des eaux et des espaces verts en gazon, arbustes et fleurs. Il dispose de 29 bureaux aux équipements modernes et 16 toilettes. L’édifice compte également une salle de réunion et une salle d’archives. Les installations prévoient un dispositif de sécurité incendie et d’un dispositif de relais en cas de coupure d’électricité. La conception de ce bâtiment est l’œuvre de l’équipe technique du FEICOM, dont les travaux ont été réalisés par l’entreprise TECTEL pour ce qui concerne les constructions et le bureau d’études. 


Les financements du FEICOM aux communes de l’Ouest
La cérémonie de Bafoussam a donné l’occasion de rappeler que, de 2007 à 2015, la région de l’Ouest a bénéficié d’une enveloppe de 15,6 milliards de Fcfa pour le financement de 307 projets sur un budget global de 145,5 milliards de Fcfa, correspondant à 1480 projets communaux. Par ailleurs, le Fonds a reversé aux 41 Communes que compte la région et à la Communauté Urbaine de Bafoussam, une enveloppe 465,2 milliards de Fcfa, au titre des Centimes Additionnels Communaux et les Impôts Communaux Soumis à Péréquation. 
Cependant, Philippe Camille AKOA a souligné que le respect des délais dans la réalisation des projets communaux et la qualité des travaux posent un problème au FEICOM. C’est la raison pour laquelle, il a invité les maires de cette région, à s’impliquer davantage et à être rigoureux dans la réalisation des projets destinés aux populations locales. 
Du côté de la représentation régionale des CVUC  de l’Ouest, les maires, par le truchement du Secrétaire Général de cette association, Charles DJADJO, ont rendu hommage à l’organisme pour le volume important des projets financés à l’Ouest. 
Après les discours, le MINATD, a procédé à la coupure du ruban symbolique de l’immeuble et au dévoilement de la plaque commémorative, avant de visiter le joyau architectural. Le ministre, pour finir, a signé le livre d’or, pour marquer le caractère solennel de cette inauguration.

 

Muriel Capitoline ELOMO,
 envoyée spéciale à Bafoussam