Yaoundé, capitale du Cameroun a été l'hôte du 17 au 18 mai de la Conférence Économique ''Investir au Cameroun, Terre d'attractivités'', qui s'est tenue au Palais de Congrès. 

13227484_1174600235907117_1659514261025013926_o

Mais l'autre événement dans l'événement, organisé par le Ministère des Postes et Télécommunications - avec une ministre Minette Libom Li Likeng au four et au moulin -  qui a acceuilli une partie du meilleur millésime en ce qui a trait aux startups camerounaises des Tics se tenait au Musée National,  dans le cadre du Village Android autour du thème Économie Numérique, Pôle d'Investissement dans le Chantier de l'Émergence.

Une belle entrée en matière, débutée la veille de la Conférence, comme pour bien connecter les jeunes camerounais en général, particulièrement ceux spécialisés dans les nouvelles technologies pourvoyeuses de points de croissance du Pib sous d'autres cieux, avec les ainés aux affaires, qui semblent bien vouloir accepter de tenir compte de réalités économiques modernes comme source supplémetaire de diversification et de relais de croissance économique.

Le Village Android, ses contours, son approche, ont ainsi permis d'entrevoir presque parfaitement, le rêve que beaucoup de camerounais, jeunes, dans le corps ou dans l'esprit, ont d'une relation améliorée de confiance entre la génération de nos parents, ainés et la génération montante, entre 18 et 40 ans à laquelle il va falloir transmettre le relais dans la continuation de la construction de notre nation.

Rarement on a vu au Cameroun des Ministres de la Nation, en charge de gérer le pays, en presque totale communion avec la jeunesse du Cameroun, elle de toute façon jamais  auparavant aussi ambitieuse, déterminée, entreprenante et surtout sûre d'elle. Au Village Android, on a pu voir des ainés qui semblaient accepter de prendre le temps d'écouter des explications de ces jeunes têtes bien pleines, ceux qui dans le domaine des Tics seront à coup sûr les Baba Danpullo, Fotso Victor, ou Kadji de Fosso de demain et qui comme semble de plus en plus le comprendre nos pères et mères, tireront notre pays encore plus vers le haut, vers l'émergence. 

La collaboration de deux des principaux opérateurs des télécommunications que sont MTN et Orange a notamment permis dans ce cadre, à de nombreux startuppers camerounais de présenter leurs applications, leurs solutions et services qui grâce aux nouvelles technologies permettent de plus en plus de régler des problèmes quotidiens et de simplifier la vie des camerounais. Ils se sont ainsi adressés sous la forme de pitch express directement à de nombreux ministres qu'ils n'auraient peut-être jamais eu l'occasion d'approcher.

 En somme une belle surprise et qui peut laisser entrevoir de meilleurs lendemains dans ce chevauchement et parfois l'entrechoquement générationnels des visions du Cameroun de demain.

 

GEM.

.