C’est au cours de l’atelier tenu le mercredi 18 mai 2016 et consacré au Transport, au secteur Bâtiment et Travaux publics et à l’aménagement urbain, que le Ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi a présenté aux investisseurs, un projet de construction et d’exploitation de quatorze postes de péage au Cameroun. Une opportunité d’investissement qui permettra au gouvernement d’optimiser les recettes routières.

Nouvelle image

La présentation du Ministre des Travaux publics aura à coup sûr retenue l’attention des investisseurs venus nombreux à la Conférence économique internationale de Yaoundé, au regard de l’intérêt manifesté par ces derniers. Le projet consiste à construire et à exploiter 14 postes de péages automatiques sur certaines routes bitumées du réseau routier camerounais. Les postes concernés sont les suivants: Nsimalen sur l’itinéraire Yaoundé-Mbalmayo de la Route nationale N°2 ; Mbankomo sur la section Yaoundé-Mbankomo située sur la Route nationale N°3 ; Tiko sur l’itinéraire Douala Mutenguéné, Edéa sur l’itinéraire Douala-Edéa, Boumnyebel sur l’itinéraire Edéa-Boumnyebel sur la Route nationale N°3 ; Nkometou sur la Route nationale N°1, Bayangam sur l’itinéraire Bagangté-Bafoussam et Bafia, sur l’itinéraire Obala-Bafia de la Route nationale N°4. Les postes de Mbanga, Manjo et Bandja seront quant à eux construits sur les itinéraires Douala-Mbanga, Mbanga-Manjo et Bafang-Bafoussam de la Route nationale N°5.

Tel que présenté par le Ministre des Travaux publics, le projet constitue le premier programme d’automatisation de postes de péage dont l’exploitation est envisagée en partenariat public privé. L’appel public à manifestation d’intérêt y relatif sera lancé au cours de l’exercice 2016. Le projet est divisé en quatre lots et comporte les caractéristiques suivantes : Le profil en travers type de la route hors de la zone d’entonnement comprend :

-         Une chaussée de deux voies chacune (2 X 3,50 m de largeur) ;

-         Deux accotements de 2.00 m de largeur chacun ;

-         Le profil en travers type de la route au droit de la plateforme du péage comprend :

-         Deux chaussées de deux voies chacune (2 X (3.20+5.00) m de largeur) ; (de trois voies (03) pour le poste de Nkometou et Edéa)

-         Trois îlots de 2.00 m de largeur chacun ; (cinq (05) îlots pour le poste de Nkometou et Edéa ;

-         Deux trottoirs de 1.50 m de largeur chacun

Les bâtiments des postes de péage seront constitués d’un rez de chaussée et un étage comprenant un espace pour l’accueil, un local repos gendarme, une niche gendarme, des locaux de repos homme et femme, 4 WC, une douche, un local technique énergie, un local technique informatique, un local de surveillance, un local du chef de poste, une salle de réunion, une salle de reddition des comptes, un coffre-fort, l’ensemble des couloirs et escalier nécessaires à la circulation, un parking et une voirie d’accès sécurisée spécifique,  une couche de fondation en grave latéritique naturelle de 30 cm, une couche de base en grave concassée 0/31.5 de 20 cm, une revêtement en béton bitumineux de 5 cm, des clôtures, une cuve de récupération des eaux pluviales de l’auvent, un groupe électrogène et sa dalle, une cuve à fioul, l’ensemble des réseaux et équipements, et des équipements d’assainissement.

Le rapport d’Avant-Projet Détaillé (APD), le Dossier d’Appel d’Offres (DAO) et le devis confidentiel du projet sont déjà disponibles.