Alliance NYOBIA Régions Littoral

centre-excellence-formation-professionelle-douala

En attendant le lancement officiel en janvier 2017, l’institut est techniquement opérationnel depuis vendredi.

 

Après la journée « Portes ouvertes » organisée ce vendredi 17 juin, celles du Centre de formation professionnelle d’excellence de Douala le resteront. L’établissement va procéder à ses derniers réglages en attendant son entrée en fonction officielle, prévue pour janvier 2017. Cette date a été annoncée vendredi par le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Zacharie Perevet, lors de la table ronde qui figurait au menu des activités de la journée.

 

Le thème retenu, à savoir « Le développement de l’apprentissage au cœur de la performance de l’économie », en dit long sur les ambitions du Centre, qui formera dans une douzaine de métiers, jugés porteurs par les autorités compétentes. Entre autres, le CFPE produira des ouvriers et des techniciens en réparation automobile, soudure, électrotechnique, fabrication mécanique, froid et climatisation, multimédia, hôtellerie et tourisme, métiers de la beauté, etc.

 

La cérémonie de vendredi a permis d’en apprendre plus sur les conditions d’entrée et autres modalités. La formation d’ouvrier, sanctionnée par un certificat de qualification professionnelle, est ouverte aux individus titulaires d’un CAP (ou ayant atteint la 4e année de l’enseignement technique) ou d’un BEPC (ou ayant atteint la classe de 3e de l’enseignement général). Elle dure neuf à 12 mois. La formation de technicien a la même durée et requiert à la base le niveau de la classe de 1ère. Elle est sanctionnée, elle, par un diplôme de qualification professionnelle. Les frais de formation, qui se déroulent au Centre et en entreprise, vont de 450 à 500 mille francs par an dans les deux cas.

 

 

 

Autre articulation de l’événement, l’exposé de l’ambassadeur de Suisse au Cameroun, Son Excellence Claude Altermatt, sur l’expérience de l’apprentissage des jeunes en entreprise dans son pays, et le faible taux de chômage qui en découle au sein de cette tranche d’âge. Une visite des équipements du CFPE et des stands d’entreprises venues se vendre à l’occasion de la journée « Portes ouvertes » a suivi.