Ils ont reçu leurs attestations de fin de formation le mercredi 29 juin 2016 à Yaoundé des mains du Minjec.

13522721_1254137944597021_4700415833105663900_o

Leur formation en cycle court et cycle long a porté sur des filières diverses et variées. Il s’agit de l’électricité, de la mécanique automobile, de l’hôtellerie, de la couture, du secrétariat bureautique, de la conduite automobile, des Tic entre autres. Selon Pierre Armand Mveme Atangana le chef dudit centre, il fait face à des difficultés et compte sur l’accompagnement de tous les partenaires pour améliorer ses capacités.

Le Minjec qui présidait la cérémonie a félicité les jeunes pour leur bravoure. Il les a invité à faire bon usage de leur formation afin d’intégrer le tissu économique. Mounouna Foutsou a saisi l’occasion pour annoncer la nouvelle vision des Cmpj.

Il est question dorénavant de « redynamiser ces structures à travers l’amélioration de leur cadre réglementaire et de leurs infrastructures d’accueil notamment, l’équipement des ateliers d’apprentissage, des pépinières d’entreprises et l’aménagement des aires pour des loisirs sains et éducatifs ».

Au cours de la cérémonie très courue par les parents, des partenaires ont offert des bourses, des chèques, des dons divers en vue de faciliter l’installation des lauréats.

 

___

 

Les Centres Multifonctionnels de Promotion des Jeunes voient le jour à la faveur du Décret N° 2005/151 du 04 mai 2005 portant organisation du Ministère de la Jeunesse notamment en son article 55. Comme services rattachés, ils représentent les structures opérationnelles de ce ministère. Jusque-là, cette mission d’encadrement de la jeunesse était assurée par les ex-Centres de Jeunesse et d’Animation (CJA) au sujet desquels l’unanimité semblait avoir été faite pour les adapter au contexte actuel tant leur organisation, leur fonctionnement et leur animation paraissaient quelque peu inadéquats.

 

__