Les travaux de construction de l’autoroute Yaoundé-Douala (phase 1) suivent leur cours, entre le point kilométrique 00 du projet et le point kilométrique 40. Sur le site du projet, les travaux de terrassement prennent de l’ampleur, au même temps que la réalisation des ouvrages hydrauliques connait une avancée importante entre le PK00 et le PK 20.

OH33 PK15 520

 

Rendus à un taux d’avancement de 29% au 31 juin 2016, les travaux de construction de l’autoroute devant relier la capitale politique à la capitale économique connaissent un avancement considérable dans leur phase 1. Entre les points kilométriques 0 et 10, le déforestage est totalement achevé, les déblais rocheux sont effectués à 79,66%, les déblais en terrain meuble à 78,56%, les remblais meubles sont exécutés à 58,97% ; les purges de mauvais sols, les remblais de purge avec des matériaux rocheux, les remblais rocheux sont exécutés à 100% et les tous les ouvrages hydrauliques situés sur ce tronçon sont réalisés. Entre le point kilométrique 10 et le point kilométrique 20+500, les travaux en cours concernent également les terrassements. Le taux d’exécution des travaux sur cette section fait état de ce que les déblais en terrain meuble sont exécutés à 54,15%, les remblais meubles à 23,89%, les purges de mauvais sols sont réalisées à 100%.

D’une manière générale, les travaux en cours s’étendent du point kilométrique 0 au point kilométrique 40, où le déforestage est achevé. Les travaux de terrassement s’effectuent également le long de cet itinéraire. Une centrale de concassage est en cours d’aménagement au PK 38 du projet, tandis que la centrale de production des enrobés du PK 8+600 attend d’être réceptionnée.

Du PK20 au PK 40, le payement des indemnisations est attendu, toutefois, les habitants ont permis que les travaux s’y exécutent ; les Décrets d’indemnisation sont en cours de signature du PK40 au PK60. Du PK20 au PK27, des opérations de purge sont effectuées ; les études d’exécution géométrique du PK 0-PK38 sont achevées ; les études  pour les ouvrages d’art sur cette section sont en cours. Par ailleurs, le premier ouvrage d’art situé au PK1+500 est en cours d’exécution, du fait de son approbation. L’ouvrage est destiné à protéger un pipeline de la société COTCO. L’on remarque également que le PK6+800 est la zone de déblai rocheux la plus importante du chantier car il produit près de 500 000m3 de déblai par jour et permet de substituer le sol plastique des grandes zones marécageuses comme aux PK20+6 et PK 22+300 où les eaux remontent et stagnent et donc nécessite un traitement particulier. Les remblai sont compactés sur 25cm et testés avec un essai de densité. Pour la bonne réussite de cette tâche, des tassomètres sont implantés au bas des remblais afin de stabiliser les couches qui sont posés.

C’est donc après cette action que le corps de la chaussée doit être mis en place. Pour pallier le problème des matériaux de déblais de mauvaise qualité, des zones de dépôts ont été prévus afin de protéger l’environnement. Au PK8+200, le déblai va servi de planche d’essai  pour la partie supérieure du terrassement (PST). Cette mission a été confiée au laboratoire de génie civil (Labogenie). S’agissant de la centrale de production des enrobés située au PK3+600, l’on observe que des stocks d’enrobés ont déjà été produits et que les citernes de bitume sont déjà disponibles. Il s’agit d’une centrale discontinue avec une capacité de 300 tonnes /heure. D’après, Sahli Jalel, Chef de la mission de contrôle du groupement d’entreprises SCET Tunisie/Louis Berger, les quantités évaluées sont disponibles pour les 47 premiers kilomètres. Des économies sont entrain d’être faites afin de ne pas prolonger l’enveloppe budgétaire. Au PK 38,  une centrale de concassage est en cours d’aménagement.

Cependant, notons que la difficulté majeure à laquelle se heurtent ces travaux est l’exécution des remblais dans la mesure où le traitement des sols de classe A3 c'est-à-dire argileux empiète sur les délais prévus. Le  traitement à la chaux qui  est rapide coûte un peu plus cher. La China First Highway Engineering Co. Limited mobilise environ 600 personnes qui travaillent pour le moment de lundi à vendredi sur ce chantier avec 07 ateliers de déblais et 08 ateliers de remblais. Le délai contractuel pour la fin des travaux est prévu pour octobre 2018.