« La Mipromalo est une structure de recherche et d’innovation de l’Etat qui doit jouer un rôle de premier plan en ce qui concerne la production des connaissances scientifiques et des innovations technologiques sur les matériaux locaux en vue de répondre à la demande de nos populations, en quête d’une meilleure qualité de vie ainsi qu’à celle de notre industrie qui se veut plus performante et plus compétitive ».

visite du MINRESI la Mipromalo

Tel est en substance, le message du ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation adressé ce jeudi 14 juillet 2016 aux responsables et personnels de la Mission de promotion des Matériaux locaux. Après l’institut de recherche agricole pour le développement, la Mipromalo est en fait la deuxième étape de la visite de travail du MINRESI dans les structures recherche sous sa tutelle installées dans la ville de Yaoundé.


Le Dr Madeleine Tchuinté a débuté sa visite de travail sur le site de Nkolbisson où elle a pu apprécier le travail abattu par les ouvriers de l’usine industrielle, de l’unité de fabrication mécanique et de l’unité pilote de fabrication des briques décoratrices de la Mipromalo. Cet important dispositif qui bénéficie d’un séchoir industriel, permet désormais à l’usine produire plus de vingt deux mille blocs de briques cuites par jour.

D’après le Pr Uphié Chinje Melo, directeur de la Mipromalo, ce dispositif sera fortement renforcé grâce à l’apport des  financements du contrat plan qui va favoriser la mise en place de huit autres antennes sur le territoire national, après les centres pilote de Garoua dans la région du Nord, Bamenda et Ekondo Titi, dans la région du Nord-Ouest et Dibombari dans la Région du Littoral. 


Le ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation s’est réjouis de cette stratégie de développement qui va permettre une implémentation diligente des instructions du Premier ministre Chef du gouvernement, relatives à l’utilisation des matériaux locaux dans la construction des édifices publics d’au plus R+1. Aussi a-t-elle prescrit, la promotion de la maîtrise de l’utilisation des matériaux locaux dans le bâtiment ainsi qu’une production à grande échelle afin de réduire le coût d’accès au logement décent au Cameroun.


Madeleine Tchuinté a par la suite invité la direction de la Mipromalo à s’arrimer à la nouvelle dynamique impulsée par le Ministère de la Recherche scientifique et de l’innovation pour la mise en place d’une collaboration pérenne entre la recherche et le monde de l’entreprise. Dans cette veine a-t-elle indiqué, la Mipromalo devrait adopter une quintuple attitude : Etre à l’écoute du monde de l’entreprise et des défis qui l’interpellent dans leur quête de performance et de compétitivité impulsée par l’innovation, œuvrer sans relâche pour accompagner et donner des réponses aux demandes de l’entreprises, apporter une contribution significative au processus de génération d’une croissance soutenue et durable grâce aux productions scientifiques et technologiques, protéger les innovations produites dans la perspective de leur valorisation à travers les cessions au secteur privé et mettre en place un système de pérennisation des programmes de recherche et d’innovation de la Mipromalo.

PAUL ZEBAZE