cb i ii

Un centre de transformation des boues de vidange en compost biologique en gestation pour aider l’agriculture.

Créer une ville avec zéro pollution. Telle est l’ambition du maire Célestine Ketcha Courtès. C’est pourquoi l’élue locale annonce la construction dans les semaines à venir d’un centre de transformation des boues de vidange en compost biologique pour accompagner davantage l’agriculture. D’autres projets sont également en vue. Il s’agit de l’alimentation de la cité en énergie solaire, la construction du stade Omnisports et de l’hôtel de ville de Bangangté.

La réussite de ces projets, indique le maire, passe par la capitalisation des acquis du certificat ISO 26000 dont la commune a été auréolée le 10 juin dernier, et qui ouvre la porte vers les bailleurs de fonds et investisseurs. Toutes ces informations ont été révélées, vendredi dernier, lors d’une session du conseil municipal consacrée à l’examen et au vote du compte administratif pour l’exercice 2015. Ainsi, le compte administratif de l’ordonnateur de la commune de Bangangté et le compte de gestion-matières du receveur municipal pour l’exercice 2015 ont été adoptés par 39 des 41 conseillers municipaux que compte l’exécutif municipal.

Le budget était équilibré en recettes et en dépenses à la somme de 784 300 000 Fcfa. A la fin de l’exercice, 531 514 315 Fcfa de recettes ont été effectivement réalisées, soit un taux de réalisation de 67,67%. Les dépenses d’un montant de 526 367 867 Fcfa ont été effectuées, pour un taux de réalisation de 67,11%. Il se dégage donc un excédent des recettes sur les dépenses de 5 146 448 Fcfa. Les réalisations de la commune en 2015 portent entre autres sur les raccordements électriques, la réfection de cases communautaires, l’éclairage public, la réhabilitation des pistes et routes agricoles pour désenclaver les bassins de production, la construction des forages équipés de pompes à motricité humaine, des blocs de salles de classe, etc.