Le Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation a présidé la cérémonie officielle de remise de ce matériel offert par la coopération allemande à travers la KFW, le 22 juillet 2016 à Yaoundé.

Capture

Deux ans après son lancement, le Programme Décentralisation FEICOM-Villes Moyennes (PDFVM), progresse à pas sûrs.  Cette fois, le programme financé par la coopération allemande à travers la KFW, a fait un don d’un matériel roulant d’un montant de 32.054.400 Fcfa et d’équipements  informatiques d’une valeur de 33.388.808 Fcfa, aux 12 communes bénéficiaires du Pdfvm. Il s’agit des Communes de Kousseri, Mora, Mokolo et Yagoua dans la région de l’Extrême-Nord. Les Communes de Mbalmayo et d’Obala dans la région du Centre. Les municipalités de Bangangté, de Foumbot, de Dschang et de Bafang dans la région de l’Ouest et les collectivités de Tiko, de Buea dans la région du Sud-Ouest.


Selon le Directeur Général du FEICOM, Philippe Camille AKOA, ces équipements informatiques constitués d’un ordinateur portable, d’un deskstop, de deux imprimantes, d’un disque dur externe et d’une clé internet, accompagneront la mise en place des fichiers dans les communes et l’installation d’un logiciel de comptabilité qui donnera plus de lisibilité et de transparence aux opérations financières. Le matériel roulant constitué de motocyclettes, facilitera le déplacement du personnel technique des communes dans le cadre du suivi des projets financés.


Pour le MINATD, René Emmanuel SADI, les équipements remis aux communes bénéficiaires du PDFVM devront, sous la responsabilité des Maires concernés, permettre aux responsables techniques et administratifs desdites municipalités, de mettre en œuvre leurs activités. C’est ainsi qu’il a invité les Gouverneurs de régions, à instruire les Préfets territorialement compétents, autorités de tutelle des communes, de veiller à l’utilisation judicieuse de ces équipements dont la portée est certaine.


Au nom de l’Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne, Annette COLY, chef de la coopération au sein de cette représentation diplomatique, a dit sa satisfaction quant à l’avancement du programme et assuré que, l’appui du Gouvernement allemand au PDFVM qui s’intègre sans le secteur ‘’Gouvernance, décentralisation et finances publiques’’ sera poursuivi.
Les élus locaux ont une idée claire de l’usage qu’ils feront du précieux don. Le Maire de la Commune d’Obala, Simon Pierre EDIBA, affirme par exemple que les matériels octroyés permettront aux services administratifs et financiers, d’assurer un suivi au niveau de la comptabilité, l’administration et de l’archivage des documents.

Pour le 2e adjoint au Maire de Mokolo,Claude SAKATAIE, ledit matériel servira aux responsables des services techniques pour le suivi  des réalisations de cette commune sur le terrain.

 

Le PDFVM vise à appuyer le processus de décentralisation, la transparence et la participation citoyenne au Cameroun. L’objectif global est de contribuer à l’amélioration des options de la participation citoyenne et à l’accès des populations aux services de base, grâce à une mise en œuvre effective de la décentralisation, ainsi que d’une administration efficiente de l’Etat et des Collectivités Locales. Il s’agit d’assurer à terme  une utilisation et une gestion durable des infrastructures par les populations, grâce à une bonne gouvernance locale (service, transparence, participation citoyenne), ainsi qu’un accompagnement rapproché des villes moyennes ciblées par le FEICOM (outils financiers, suivi).


Le projet a trois composantes. La première composante comprend le financement de sous-projets dans les villes moyennes d’une population de plus de 30.000 habitants, sous forme de subvention ou prêt. La deuxième composante comprendra une assistance aux villes moyennes portant l’assistance pour la planification des sous-projets, l’accompagnement de la maîtrise d’ouvrage, l’appui-conseil pour améliorer la génération et le recouvrement de revenus, l’appui à la maintenance et à la gestion durable des infrastructures, l’appui-conseil à la gestion financière et des mesures pilotes pour améliorer la transparence ainsi que la participation citoyenne. La troisième composante comprendra des services d’appui-conseil fournis au FEICOM. La conception prévoit l’appui au développement des outils de gestion y compris le suivi post investissement, l’appui au développement des instruments financiers novateurs, le renforcement des capacités du personnel en analyse financière et autres domaines pertinents, l’appui-conseil dans d’autres domaines, à la demande du FEICOM et l’appui-conseil à l’évaluation des projets d’infrastructure.


Muriel Capitoline ELOMO

 

‘’ L’Allemagne s’aligne sur les priorités de développement communal du Cameroun’’
Annette Coly, Représentante de l’Ambassadeur d’Allemagne au Cameroun
« L’Allemagne s’aligne sur les priorités de la partie camerounaise, vu que la décentralisation et le développement communal sont des priorités pour le développement au Cameroun. Vu la longue expérience de l’Allemagne au niveau du développement communal, on peut mettre à la disposition du Cameroun notre expérience. Ayant en tête qu’il faut satisfaire les besoins de la population au niveau communal. A cet effet, le nouveau programme de la GIZ qui se focalise davantage sur le développement communal, au niveau du processus de décentralisation, va se mettre en œuvre bientôt. Il sera greffé dans l’ancien programme dénommé PADDL, qui était plus axé sur la décentralisation et le processus. Mais maintenant, on est plus dans le concret. Le nouveau programme  créera plus de liens dans les programmes de la coopération germano-camerounaise au niveau communal. »

‘’ I thank the members of the jury who selected Buea Council as one of the pioneer beneficiaries of this project’’
Patrick EKEME ESUNGE, Mayor of BUEA Council
« I welcome the partnership between the German Government and the Government of Cameroon through the Ministry of Territorial Administration and Decentralization and FEICOM. I would also like to thank the members of the jury who selected Buea Council as one of the pioneer beneficiaries of this project. I think the project specifications have been very clear. The day of today is a very pleasant one for me and the others considering that we have been given equipment to ensure that the project has an effective follow-up on the field. The bike will facilitate the engineer’s work on the field to monitor the project. The computer equipment will help in monitoring the financial and administrative component of the project. With this, we shall leave up to the expectations prescribed within the context of FEICOM-KfW partnership».

‘’Un matériel pour assurer un suivi au niveau de la comptabilité et l’archivage des documents’’
Simon Pierre EDIBA, Maire de la Commune d’Obala
« Je suis très heureux de recevoir ce matériel au titre du programme pour lequel la commune d’Obala a été sélectionnée. Je remercie particulièrement le FEICOM et la KFW qui œuvrent réellement pour le développement des municipalités camerounaises. Les matériels octroyés permettront aux services administratifs et financiers, d’assurer un suivi au niveau de la comptabilité, de l’administration et de l’archivage des documents ».

‘’ Ce matériel permettra de maîtriser la masse de contribuables et génèrera des revenus’’
Claude SAKATAIE, 2e adjoint au Maire de Mokolo
« La commune de Mokolo est heureuse de recevoir ce matériel, parce qu’il va apporter un plus dans le fonctionnement quotidien de notre commune. Notamment dans le volet technique et financier. Dans le volet technique, ce matériel permettra aux responsables techniques de mieux suivre les réalisations de la commune sur le terrain. Le matériel informatique sera orienté vers le fichier des contribuables. Afin de maîtriser la masse de contribuables et cela va permettre à la commune de générer des revenus »

‘’Le MINATD nous a prescrit une gestion transparente de ce matériel’
M. DOUMARA, Maire de Yagoua,
« Nous allons travailler davantage dans la commune de Yagoua dans la mesure où, le matériel informatique permettra l’identification des contribuables. Le MINATD nous a prescrit une gestion transparente de ce matériel et nous verrons si cette gestion sera directe ou indirecte. Et si cela se fera au niveau de la commune ou sera donné à des personnes jugées capables de continuer le travail» .
Propos recueillis par Muriel Capitoline ELOMO et Christine Victoria PENDA, stagiaire