Rendu à la fin du mois de septembre 2016, le taux d’avancement du marché de base du projet de construction du second Pont sur le Wouri et ses accès est évalué à 75% pour une consommation de délais de 89% et un avancement financier de 67%.

_DSC5863

Les travaux du marché de base du second pont sur le Wouri qui comprennent les viaducs, les fondations, le tablier ouvrage routier, le tablier ouvrage ferroviaire et les accès coté Deïdo et coté Bonabéri. Le taux d’avancement des viaducs est estimé à 86%, les fondations ont atteint 100% d’avancement physique, le tablier ouvrage routier quant à lui est estimé à 77% (576ml réalisés sur 752ml), le tablier ouvrage ferroviaire à 91% (678ml réalisés sur 747ml), les deux accès (côté Deïdo: 28% et côté Bonabéri : 50%) sont estimés à 32%. Les travaux des aménagements complémentaires pour leur part ont atteint un taux d’avancement physique de 37%. Ces derniers comprennent l’accès Bonabéri : 45%, l’accès Deïdo : 36%, le tout pour une consommation des délais consommation des délais de 0% (en attente de la notification du démarrage de la phase réalisation) et un avancement financier des travaux de 20% (hormis avance de démarrage de 20%).Les travaux des bretelles sont rendus à 80%, les terrassements routiers côte Bonaberi sont achevés, les travaux du passage inférieur Dangote (phaseI) sont également achevés, les travaux du passage inférieur de la voie ferrée sont estimés à 55%, le mur de soutènement Sud enterre armée est rendu à 95%, le taux d’avancement du mur du Boulevard portuaire en terre armé est de 30%.Lesdits aménagements complémentaires visent à optimiser le projet de base de manière à le rendre plus fonctionnel compte tenu du développement qu’a connu la zone du projet.

La contrainte majeure celle de la libération des emprises, et notamment la démolition des immeubles appartenant au sieur Kadji et à la défunte Françoise Foning, pour lesquels le décret d’expropriation demeurait attendu, a été levée avec la décision du Préfet du Wouri de procéder à la démolition de ces bâtisses. Ainsi, le 24 septembre 2016, l’entreprise après instruction de l’autorité préfectorale du Wouri, s’est attelée  à démolir les bâtisses qui étaient jusqu’ici placées sur l’emprise du projet, côté Deido.

Le projet de construction du second pont sur le Wouri consiste en la conception et la construction de deux viaducs ( un routier et un ferroviaire) sur le Wouri ainsi que des voies d’accès sur 2 km de part et d’autre des ouvrages ; un viaduc routier à six voies de 24 m de largeur totale ; un viaduc ferroviaire à une voie de 10 m de largeur totale et environ 3,5 km de voies d’accès routières et ferroviaires. Les travaux de base sont évalués à 100 872 870650 F CFA et les aménagements complémentaires à 33 882 466 932 F CFA.