Steve LIBAM | 31-10-2016 09:34

 

xx2075_equipe_apejes

Le club de Mfou qui a remporté sa première coupe du Cameroun dimanche a seulement dix ans d’existence.

« Sur le plan purement du jeu, nous sommes au dessus de Bamboutos». Quelques heures  avant la finale de la coupe du Cameroun de football dimanche, le président d’Apejes de Mfou, Aimé Léon Zang, affichait sa confiance. La seule véritable inquiétude selon lui, résidait en la capacité de ses poulains à résister à la pression, devant un public de plus de 40.000 spectateurs, auquel très peu sont habitués. Une sérénité acquise notamment grâce à la culture du jeu traditionnellement pratiqué par Apejes. 


En effet, l’Association d’appui à l’éducation des jeunes par le sport (Apejes) a été fondée en 2006 avec comme objectif principal, la formation. Une éducation footballistique fondée essentiellement sur la pratique d’un jeu offensif et plaisant avec des joueurs techniquement au- dessus de la moyenne. Hier, malgré la pression, Apejes ne s’est pas renié, offrant au public un jeu agréable. Même avec un score de 2 buts en 0 en sa faveur, le club a continué à attaquer, faisant même rentrer des attaquants en cours de jeu.


C’est grâce à cette culture footballistique que le club a progressivement gravi les échelons sur la scène nationale. Basé à Mfou, dans le département de la Mefou-et-Afamba, région du Centre, Apejes a évolué  en ligue départementale avant d’accéder en Ligue 2 en 2009 puis en Ligue 1 en 2013. Avec cette victoire, l’équipe rentre définitivement dans la cour des grands clubs camerounais en inscrivant son nom au palmarès de la coupe du Cameroun lors de sa première finale. Onzième avec 43 points à l’issue du championnat de Ligue 1, Apejes termine la saison en beauté. Par ailleurs, le club, dont les joueurs ont une moyenne d’âge de 20 ans, d’après son président, va pouvoir s’aguerrir lors des joutes continentales, en participant la saison prochaine, à la Coupe de la Confédération africaine de football.