Après la concertation présidée par le Ministre des Travaux publics le jeudi 03 novembre 2016, les employés de l’entreprise CFHEC, en charge de l’exécution des travaux de l’autoroute Yaoundé-Douala, ont repris le service le vendredi 04 novembre dès les premières heures de la matinée. En dépit de nombreuses contraintes rencontrées dans l’exécution des travaux de l’autoroute Yaoundé-Douala (phase 1) les travaux avancent et se situent actuellement à 32% alors qu’au mois de Janvier 2016, le compteur affichait un taux d’exécution de 16,5%.

yaouuu

 

C’est aux premières heures de la journée du Vendredi 04 novembre 2016, que les employés de la CFHEC, entreprise en charge de l’exécution des travaux, ont repris du service. Avec une baisse d’activités en raison de la saison des pluies, les travaux de construction de l’autoroute Yaoundé-Douala dans sa phase 1 se concentrent actuellement sur les tâches liées au terrassement, aux remblais, déblais et aux approvisionnements. Pour ce qui est de la zone du projet, on note que les emprises sont entièrement libérées du PK0 +000 au PK 40 +000. Le rapport d’évaluation de constat des biens mis en cause du PK40 –PK60 est transmis au Ministère en charge des Domaines et des Affaires foncières pour le décret d’Indemnisation. La situation des travaux au 01er novembre se présente ainsi qu’il suit : du PK0+000 au PK42+000, les travaux de déforestage sont entièrement achevés. Du PK0+000 au PK 10+000,  les travaux de terrassements sont à environ à 87 % ; les ouvrages hydrauliques  sont réalisés à 95,5% ; les ouvrages d’art sont exécutés à 33,33%  (l’ouvrage d’art destiné à sécuriser la canalisation de COTCO est exécuté à 65 % alors qu’un autre ouvrage d’art est en cours de réalisation). Du PK10+000 au PK 20+000,  les Travaux de terrassement sont réalisés à 71,4 % ; les ouvrages hydrauliques  sont quasiment achevés avec un taux de réalisation de 95,5% ; les remblais contigus de certains ouvrages sont en cours. Du PK20+000 au PK 40+000,  les travaux de terrassement sont réalisés  à 5 ,5 % et les ouvrages hydrauliques sont exécutés à 26,5%. D’une manière globale, on note que du PK00 eu PK 42, les travaux de déforestation ont atteint un taux de 100% ; les déblais rocheux sont effectués à 57% ; les déblais et les remblais meuble sont respectivement exécutés à 45% et 31% ; les purges  du mauvais sol sont effectués sur 500 000 m3 ; les remblais de purge ont déjà été réalisés sur 500 000 m3.  Les remblais rocheux en dehors des purges sont réalisés à 75 %, quarante ouvrages hydrauliques sur soixante-sept sont achevés, tandis que dix ouvrages hydrauliques sont en cours. Il est envisagé, dès le début de la saison sèche, l’exécution d’une planche d’essai qui va permettre d’apprécier la formulation des différentes couches de chaussées à partir des agrégats qui sont déjà stockés.

Entre autres contraintes actuelles, on note la libération des emprises du reste du projet (du pk40 au pk100), des emprises des rétablissements de communications et des extensions d’emprises nécessaires aux travaux; la prise en charge et le remboursement des taxes et droits de douane par l’Administration ; le renforcement des moyens de la maîtrise d’œuvre pour qu’elle puisse suivre la forte cadence des travaux en saison en sèche et l’approbation des prix nouveaux.