Régional
Pierre CHEMETE | 15-11-2016 22:27

 

D’une valeur de 150 millions F., le joyau architectural a été inauguré, le 5 novembre par le gouverneur Grégoire Mvongo.

image

Un hôtel de ville est sorti de terre à Nguélébok, chef-lieu de l’arrondissement de Ndemnam. Il se dresse, scintillant, au cœur de la cité. Les populations n’ont pas boudé leur plaisir en le célébrant à sa juste mesure. Parmi elles, les élites avec à leur tête Ernest Gbwaboubou, ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique, des parlementaires, maires des communes de l’Est, forces vives du département de la Kadey et de toute la région... Tout ému, le maire Emmanuel Loumboua a souligné qu’avec cette infrastructrure, c’est désormais une « aube nouvelle », qui se lève sur la ville, « une aube de l’émergence ». Et du coup, l’édile a pensé que le bâtiment apparaît comme un outil de réconciliation entre fils et filles du coin. « C’est pour tous les enfants de l’arrondissement de Ndemnam », laissera-t-il entendre sous des salves d’applaudissements.


Le projet remonte au 13 septembre 2011. Après une session du conseil municipal, qui donne son avis favorable à l’idée, le maire Loumboua a adressé au FEICOM une demande de financement pour la construction d’un hôtel de ville. A hauteur de 150 millions F. La «banque des communes» a donné un écho favorable. L’établissement Milo et Fils gagne le marché. En 2014, tout est lancé. A raison de 139 millions F, pour cette entreprise des travaux publics. Et 11 millions F sont alloués à la maîtrise d’œuvre. Un an plus tard, en 2015, les travaux étaient achevés, mais sans équipement. Une autre demande est formulée : près de 30 millions F ont été donc nécessaires à cet effet.


Ce chef d’œuvre est établi sur 10 000 m2. Et le bâtiment principal comprend 13 bureaux, hormis les quatre salles d’eau, sur 480 m2, une salle des actes sur 144 m2. «Un hôtel de ville apporte la visibilité à la ville », s’est réjoui le gouverneur Mvongo qui a transmis la satisfaction et les félicitations des pouvoirs publics au maire, au conseil municipal et aux populations de Nguélébok.