Le Ministre des Travaux publics, Emmanuel NGANOU DJOUMESSI, présentera le 28 novembre 2016 devant la Commission des Finances et du Budget de l’Assemblée nationale, le projet de Budget 2017 de son département ministériel. Avant cela, le MINTP mettra en exergue les réalisations de son département ministériel au cours de l’année 2016. Il sera accompagné pour l’occasion du Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Travaux publics chargé des Routes.

 

_DSC2210

Comme à l’accoutumée, le Ministre des Travaux publics défendra le projet de budget de l’année prochaine devant la Commission des Finances et du Budget de l’Assemblée nationale. Une enveloppe budgétaire qui permettra dans l’ensemble, de poursuivre les actions en cours et qui ont pour but de d’augmenter le linéaire du réseau routier structurant, de désenclaver les zones de production et d’entretenir le réseau existant ; mais, aussi, de garantir la qualité des infrastructures. Sur la base de l’enveloppe budgétaire 2017 ainsi rappe, le MINTP poursuivra son programme d’investissement dans la perspective de la poursuite des grands travaux d'infrastructures routières, autoroutières et d'ouvrages d'art en cours ; l'exécution du volet routier du Plan d'Urgence Triennal pour l'Accélération de la Croissance Économique (PLANUT) ; la poursuite de l'important programme de désenclavement des bassins de production et de desserte des zones de consommation et d’assurer la connectivité des localités dans le cadre du programme de connectivité par la route.

Il faut souligner qu’au cours de l’année 2016, 310,2 km de nouvelles routes principales ont été bitumées avec l’achèvement des projets ci-après : l’aménagement de la route Djoum - Mintom 98km ; (Route Nationale N°9) ; coût : 57,2 milliards F CFA ; la construction de la route Foumban-Manki d’une longueur de 40 km, sur la Route Nationale N°6 ; coût: 22 milliards F CFA ; l’achèvement de la phase 1 de l’aménagement de l’entrée Est de la ville de Douala, sur un linéaire de 19,2 km sur la Route Nationale N°3 ; coût : 60,901 milliards F CFA ; l’aménagement de la route Bachuo Akagbe-Mamfe–Ekok, d’une longueur de 83 km sur la Route Nationale N°6; coût : 54,4 milliards F CFA ; la construction de la route Zoétélé-Nkolyop sur un linéaire de 30 km sur la Route Départementale 34 ; coût : 17,9 milliards F CFA.

Par ailleurs, 83 km de routes secondaires ont été construites dans le cadre du bitumage des routes à trafic modéré. Dans cet ordre, nous pouvons citer le bitumage des routes suivantes : Mengong (inter N2)-Nkolbityé-Vers Nselang phase1 : 10 km ; Nkolanga’a (Groupe Scolaire SFIDA-Nkolbikogo-Lada 2-Lada 1- Nkoabang (Inter N10) et bretelle 10ème arrêt : 10 km ; Melong-Bangem, phase 1 : 26,5 km ; Inter N4 (Echangeur Bandjoun)-Marché Baham- Bangou Ville et bretelle Marché Baham-Baham Chefferie-Baham ville : 18,5 km et Banekane-Babou-Myamga-Bassamba : 18 km.