Régional

Eric Vincent FOMO | 02-12-2016 10:37

 

dschang

L’université locale vient de signer une convention avec le Crédit foncier pour faciliter l’acquisition de terrain à son personnel.

Désormais, les personnels enseignant et non enseignant de l’Université de Dschang (UDS) pourront obtenir des financements à des taux préférentiels pour acquérir des lopins de terre afin de se construire des logements décents. Cette opportunité est rendue possible depuis vendredi dernier, à la faveur de la signature d’une convention de partenariat avec le Crédit foncier.

L’institution bancaire a mis en place un dispositif pour accompagner les employeurs dans la mise en œuvre de leurs politiques internes et sociales. Selon le recteur Pr Roger Tsafack Nanfosso, ce partenariat vise à améliorer le cadre de vie du personnel de l’UDS. Et à travers cet acte, les deux institutions entendent répondre à la préoccupation du président de la République de faciliter au plus grand nombre de Camerounais, l’accès à un logement décent, grâce à des financements octroyés aux meilleures conditions du marché.


Cet accord avec le Crédit foncier est le résultat de la mise en œuvre du concept de dynamique collective lancé depuis l’année académique 2015/2016. Comme autres retombées, l’on relève la soutenance de 109 thèses de doctorat PHD cette année. De plus, le cycle académique a été réduit de trois à deux semestres.

L’assurance santé est désormais fonctionnelle pour tous (personnel, enseignants et étudiants). Des équipements modernes ont été installés au sein du campus. Quelques innovations ont été réalisées par les étudiants dont des réchauds à biomasse et énergie solaire pour l’eau, l’air et la cuisson, des systèmes électriques de commande à distance par téléphone ou texto, des couveuses pour les bébés nés prématurément ou encore des logiciels de correction des copies, etc. Tous ces acquis ont été listés vendredi dernier lors de la cérémonie de rentrée solennelle de l’institution présidée par le Pr Roger Tsafack Nanfosso, en présence du Pr Amvene Nko’o, Inspecteur général des services au Minesup.