Economie

Pierre CHEMETE | 24-01-2017 16:19

 

lom

515 personnes passent à la caisse depuis hier pour percevoir leur dû. C’est dans la perspective de la construction de la ligne haute tension, qui fournira l’électricité aux localités de l’Est.

Une foule de personnes, venues de deux arrondissements du Lom-et-Djérem, à savoir Belabo et Bertoua 1er est massée, enthousiaste, ce 23 janvier 2017, dans la salle de conférences de la délégation régionale des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières de l’Est. Sur le visage des uns et des autres, un enchantement se dégage. Et pour cause ! Le gouvernement a décidé de les indemniser à la suite de l’expropriation de leurs biens pour cause d’utilité publique. La liste des personnes impactées par la construction de la ligne haute tension, qui va électrifier au moins 150 villages de la région du Soleil levant est longue : 515 personnes appartenant à 17 villages, répartis dans les deux unités administratives. L’enveloppe dégagée est de 253 millions de FCFA.
Les bénéficiaires sont répartis dans deux lots. D’un côté, une catégorie de riverains qui perçoivent chacun un chèque, c'est-à-dire que leurs biens sont évalués à plus de 100 000 FCFA. Et de l’autre, ceux dont le montant des biens est inférieur à 100 000 FCFA. Ceux-ci sont payés en espèces sonnantes et trébuchantes. L’opération lancée ce lundi durera cinq jours. Le gouverneur de l’Est plaide pour que tout se passe avec diligence. Pour Grégoire Mvongo, tout doit se dérouler sans heurts. Il invite les uns et les autres à faire preuve de grandeur d’âme, pour éviter tout blocage inutile « à ce projet qu’attend tout le pays ». Il y veillera personnellement, promet-il.
Le point de départ de la ligne haute tension part de Lom Pangar, où se trouve l’usine de pied jusqu’à Bertoua. Soit une distance d’environ 105 km. C’est la première phase, qui s’inscrit dans la dynamique des travaux de l’usine de pied, précise Victor Sala Mengue, coordonnateur du projet d’extension du réseau de transport et de distribution. Tout en invitant les bénéficiaires à faire bon usage de l’argent reçu, le représentant du Dg d’EDC a ajouté que la construction de l’usine de pied avance. Et avec cette indemnisation, c’est la vitesse de croisière qui est entamée. Il s’agira in fine, de raccorder plus de 10 000 ménagers de l’Est. Le financement, estimé à environ 70 milliards de F (usine de pied, ligne haute tension, distribution, branchement), est conjointement  rendu possible par l’Etat du Cameroun, avec l’appui de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) et la Banque africaine de développement (BAD).