Les travaux de bitumage de la section Yoko-Lena qui interviennent dans le cadre du programme d’appui au secteur des transports à travers entre autres l’aménagement de la route Batchenga-Ntui-Yoko-Lena-Tibati, ont été lancés dans le cadre d’une concertation regroupant le maître d’ouvrage, l’entreprise et la mission de contrôle le jeudi, 02 février 2017.

PIQTE DE COLLECTE MBAKEM-TABOH-AGBORKEM (1)

Une concertation a servi de cadre au lancement des travaux de bitumage de la section Yoko-Lena de la route Batchenga-Ntui-Yoko-Lena, le jeudi 02 février 2017 au Ministère des Travaux publics. Une rencontre qui intervient à la suite des descentes effectuées par l’entreprise SINOHYDRO, chargée de l’exécution des travaux de bitumage de cette section de 44,9 km, sur le site du projet. À l’ordre du jour de la concertation entre le Maître d’Ouvrage, l’entreprise et le Bureau d’études et de contrôle, l’évaluation des mesures préparatoires au démarrage des travaux, la mise en commun des modalités de suivi du tableau de bord du projet et l’examen des questions diverses liées à l’installation de l’entreprise sur le site de projet. L’on retient à cet effet qu’un ordre de service de démarrage des travaux a été notifié à l’entreprise SINOHYDRO qui du reste, s’est déjà rendue dans la ville de Yoko pour des questions liées à  l’installation de sa base vie et à la reconnaissance des sites de carrière pour les essais sur les matériaux. Une descente sur le site du projet est prévue pour le 10 février 2017, date de démarrage officiel des travaux.

D’une manière spécifique, les travaux de bitumage du Lot 4 de la route Batchenga-Ntui-Yoko-Lena, Yoko-Lena, vont s’étendre sur un linéaire de 44,9 kilomètres. Ils sont financés  à hauteur de 19 618 845 410 (dix-neuf milliards six cent dix-huit millions huit cent quarante-cinq mille quatre cent dix) Francs CFA HT, par la Banque Africaine de Développement et l’Etat du Cameroun et vont s’achever le 10 février 2019. Pour assurer le contrôle et la surveillance de ces travaux, le groupement CIRA/ BEC la  Routière a été retenu pour l’exécution des opérations de ce volet du projet ; de même qu’il assurera également la surveillance et le contrôle des lots 2  et 3, pour un montant total de 5 430 448 048 (cinq milliards quatre cent trente millions quatre cent quarante-huit mille quarante-huit) Francs CFA HT. Il s’agira pour l’entreprise SINOHYDRO, d’exécuter les travaux de bitumage d’une route de 7 mètres de large avec des accotements de 1m en rase campagne et de 1,5m en zone urbaine de part et d’autre, ainsi que l’aménagement d’infrastructures connexes qui permettront d’améliorer les conditions de vie des riverains de cette route.

 

Dans l’ensemble, le projet de bitumage de la route Batchenga-Ntui-Yoko-Lena prévoient l’aménagement de 245 Km de route de 7m de large avec des accotements de 1m en rase campagne et 1,5m en zone urbaine de part et d’autre ; la construction de 400m de pont sur la Sanaga à Nachtigal ; l’aménagement de 120km de route communale ; la construction de 08 unités polyvalentes de transformation et de commercialisation à l'énergie hybride (solaire électrique) ; la construction d'une ferme polyvalente ; la construction de 03 hangars de Marchés genre sensible (Hangar, toilettes, magasins, Forage, Bac à ordures) ; la construction de 02 halls d'expositions des produits locaux ; la construction de 07 aires de séchages communautaires ; la construction et l’équipement de 02 radios communautaire ; la construction de 03 centres de promotion de la Femme ; la réhabilitation de la Délégation départementale du MINPROFF du Mbam et Kim ; la construction d’un (01) centre multifonctionnel de jeunes à Ntui et de cinq (05) centres de santé ; la construction de quatorze (14) magasins de stockage ; la construction de quinze (15) salles de classes et la construction de dix (10) forages d’eau potable. Le projet contribuera aux objectifs partagés de croissance des Document stratégique de réduction de la pauvreté pays (DSRP) des pays de la CEMAC, en améliorant la facilitation du transport et du Transit des personnes et des biens dans la sous -région. Dans le but d’accroitre l’intégration régionale des états membres de la CEMAC en améliorant les infrastructures routières, ce lot dont le montant est de permettra d’aménager au moins 120 km de pistes rurales ; plusieurs aménagements connexes à l’instar de la construction et de la réhabilitation des infrastructures socioéconomiques ; l’appui aux activités spécifiques et entrepreneuriales des femmes ; l’appui au développement urbain, à la réorganisation et au renforcement des capacités institutionnelles techniques des services municipaux ; l’appui institutionnel au secteur des transports en cohérence avec la vision 2035 qui vise élaboration d’un programme prioritaire de développement des infrastructures de transport au Cameroun ; l’appui aux dispositifs d’entretien routier par un diagnostic des stations de pesage et du système de contrôle de charge à l’essieu existants au Cameroun ; l’audit organisationnel et des compétences de la Cellule BAD – BM et l’appui à la protection de l’environnement.