Economie

Sandrine AVOMO | 13-03-2017 14:15

 

xx6521_P_12_PH01_couche_jetable

 Les couches jetables fabriquées au Cameroun sont disponibles dans les surfaces commerciales.

Quartier Nsam à Yaoundé. Dans une boutique du marché, une cliente passe cette commande : «  un paquet de couches jetables Baby sita s’il vous plait ». Sans attendre la réponse du vendeur, elle fouille son sac et sort un billet de 1000 F. Elle est aussitôt servie. Ces couches jetables, fabriquées localement sont de plus en plus présentes dans les boutiques et autres surfaces de vente. Outre Baby sita, les couches jetables Moby bébé sont également disponibles. Dans un univers dominé par les produits importés, ces deux marques réussissent néanmoins à grignoter des parts de marché. Leurs points forts : le confort, la stabilité de la couche et la protection contre les fuites notamment. Selon Solange B, jeune maman : «  On sait au moins d’où viennent ces couches. C’est rassurant ». Pour Emilie, «  bien qu’elles soient plus chères, le confort et la santé de l’enfant sont garantis ».
En effet, les couches jetables « made in Cameroon » sont en moyenne plus couteuses que celles importées. En divers conditionnement, elles sont fabriquées selon le poids et la taille de l’enfant. Il existe des paquets de 16 à 40 pièces et ceux de 6 à 12 pièces. Il faut débourser entre 5 000 et 5500 F pour le grand paquet et 1000 à 1200 F pour le petit paquet. Pour certains clients, le prix est un handicap pour ces produits. Mais pour d’autres, la qualité doit prévaloir : «  Depuis que j’utilise ces couches pour mon enfant, il n’a plus de rougeurs », confie Josiane E, ménagère. Outre les boutiques et les grandes surfaces, ces produits sont aussi disponibles sur les plateformes en ligne. Pour compléter le package, ces marques fabriquent aussi des lingettes pour le bébés.